Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Don Quichotte d’un nihilisme planétaire»: un astrophysicien français interpelle sur l'ambition martienne d’Elon Musk

© Photo Pixabay/KELLEPICSColonisation de Mars (image d'illustration)
Colonisation de Mars (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 08.08.2021
S'abonner
Déjà critiquée par des scientifiques, l’idée d’Elon Musk de coloniser Mars d'ici 2050 a de nouveau été fustigée, cette fois par l’astrophysicien français Louis d’Hendecourt. Dans une tribune au Monde, il démontre l’absurdité du projet du patron de SpaceX.
Annoncée en janvier 2020, l’idée d’Elon Musk d’envoyer au cours des 30 prochaines années un million de personnes sur la planète rouge est toujours sous le feu des critiques. Pour Louis d’Hendecourt, directeur de recherche émérite au CNRS et Aix-Marseille-Université, il s’agit d’un projet absolument irréalisable.
​Dans une tribune publiée ce dimanche 8 août dans Le Monde, il rappelle tout d’abord qu’actuellement il faut payer «un coût environnemental désastreux à tous les niveaux (financements, ressources naturelles et… pollution)» pour quitter la Terre, alors que le patron de SpaceX affirme qu’il s’agit d’assurer en moyenne trois vols par jour, soit 1.000 par an.
La colonisation de Mars comme Musk l’imagine suppose que la planète soit habitable de manière durable pour les humains ce qui n’est pas le cas.
«Sans eau (ou si peu), sans atmosphère (ou si peu), sans volatiles et organiques (ou franchement si peu), sans tectonique des plaques contrôlant le cycle du dioxyde de carbone sur Terre, sans champ magnétique protecteur d’un rayonnement cosmique féroce et avec des températures qui feraient prendre le sommet de l’Everest pour un sauna tropical, Mars est par définition une planète inhabitable, certainement à des êtres aussi complexes que nous, au sens large, mais probablement tout autant à des bactéries qui n’ont à ce jour pas encore été découvertes», poursuit le scientifique.
Pire encore, toutes les tentatives de «terraformer» la planète, soit la rendre habitable, sont vouées à l’échec
«"Terraformer" Mars prendrait des millions d’années avec un résultat connu à l’avance: avec sa faible gravité, Mars est tout simplement incapable de retenir une atmosphère et personne, ni M. Musk ni le pape n’y pourra rien changer, Mars est désormais une planète morte», tranche M. d’Hendecourt.

Un autre défi

Au lieu de chérir ces rêves inutiles, il propose à M.Musk de re-terraformer la Terre, soit ramener le taux de dioxyde de carbone qui y est actuellement de 440 ppm (parties par million) à sa concentration préindustrielle de l’ordre de 280 ppm.
Il reconnaît pourtant qu’il est impossible de le faire au cours d’une seule génération. Cela demandera «un effort considérable qui dépasserait nettement tous les budgets que M. Musk pourrait placer dans son illusoire colonisation de Mars».
Quoi qu’il en soit, il s’agit d’«un défi nettement plus intéressant» que celui proposé par Elon Musk, qualifié de «Don Quichotte d’un nihilisme planétaire, adulé par l’ignorance et la crédulité d’une société en totale déconnexion avec la réalité scientifique».

D’autres critiques

Mi-mars, lors d'un discours au Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, l'astrophysicien britannique Martin Rees a critiqué Elon Musk pour «une illusion dangereuse» car le fondateur de SpaceX voulait mettre en danger la vie d’un million de personnes compte tenu de l‘environnement hostile de la planète rouge. «La vie sur Mars n'est pas meilleure que la vie au Pôle Sud ou au sommet de l’Everest», a expliqué le scientifique.
En avril, Elon Musk a lui-même reconnu les risques liés à cette colonisation. Il a prévenu que le voyage serait «dangereux, inconfortable», qu’il n’y aurait «probablement pas de bonne nourriture» et que tous ne pourraient pas «revenir vivants». Il a souligné que la mission ne s’ouvrirait qu’à des volontaires car «une poignée de gens vont probablement mourir au début».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала