Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le niveau de la mer en Asie augmente à un rythme plus rapide

La mer - Sputnik France, 1920, 09.08.2021
S'abonner
Le niveau de la mer autour de l'Asie augmente plus rapidement que la moyenne mondiale, avec une perte continue des zones côtières et un recul du littoral, a mis en garde, lundi, le rapport des experts de l'ONU sur le climat (GIEC).
La fiche d'information sur les océans publiée par le GIEC indique que la température de surface de la mer au-dessus de l'océan Indien est susceptible d'augmenter de 1 à 2 °C lorsque le réchauffement climatique est de 1,5°C à 2°C.
Sur les hautes montagnes d'Asie qui incluent l'Himalaya, la couverture neigeuse a diminué depuis le début du 21e siècle et les glaciers se sont amincis, reculés et perdus de la masse depuis les années 1970, fait savoir le rapport.
La plupart de ces impacts sont irréversibles et ne peuvent pas être corrigés même si les émissions de gaz à effet de serre diminuent considérablement, fait observer la même source, ajoutant que les vagues de chaleur seront plus intenses et fréquents au cours du 21e siècle en Asie du Sud.
Retraite glaciaire dans l'Himalaya, effets cumulatifs de l'élévation du niveau de la mer et des cyclones tropicaux intenses entraînant des inondations, une mousson erratique et un stress thermique intense sont autant d'évènements qui se sont intensifiés dans la région de l'indo-pacifique ces dernières années, a noté le document.
Les saisons des incendies vont s'allonger et s'intensifier, en particulier dans les régions d'Asie du Nord, alors que les vitesses moyennes des vents en surface ont diminué et continueront de diminuer dans les régions centrales et septentrionales de l'Asie, fait observer le rapport.
L'Inde a récemment subi une série d'inondations et de glissements de terrain dans les hautes montagnes de l'Uttarakhand et de l'Himachal Pradesh. Une brèche glaciaire, le 7 février, dans l'Uttarakhand a déclenché des crues éclair dans les vallées de Rishiganga et de Dhauliganga, balayant le projet hydroélectrique de la National Thermal Power Corporation.
La crue provoquée par la rupture d'un bout de glacier de l'Himalaya a fait plus de 200 morts.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала