Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une militante anti-vaccin se filme en train de lécher la porte d’un réfrigérateur dans un supermarché – vidéo

© Photo Open Grid Scheduler / Grid EngineSupermarché (image d'illustration)
Supermarché (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 09.08.2021
S'abonner
«Les microbes renforcent votre système immunitaire»: une mère américaine, qui prétend que l'autisme peut être guéri et minimise les dangers du Covid-19, a léché la poignée d’un réfrigérateur dans un supermarché. La vidéo, qu'elle a publiée pour ses abonnés Instagram, est devenue virale.
Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montre une habitante du Colorado (États-Unis) en train de lécher des produits dans un supermarché dans le but de prouver que le Covid-19 «n'est pas un gros problème». Outre plusieurs articles d'épicerie, elle a touché avec sa langue son caddie, des sacs et la poignée de porte d'un réfrigérateur à bière.
Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от TamTalks (@officialtamtalks)

«Les microbes renforcent votre système immunitaire. L'exposition aux germes renforce les défenses contre l'asthme et les allergies. Les microbes aident à la digestion», affirme la militante en légende de la séquence.
Son compte Instagram, où elle tente d'éduquer ses abonnés sur la propagation de la maladie, a été suspendu. La vidéo en question a cependant eu le temps d’être partagée.

Une militante invétérée

Cette mère de famille est connue et s’appelle Jodie Meschuk. Elle a notamment écrit un livre intitulé Autism Reimagined (L'Autisme repensé) où elle explique comment «inverser le diagnostic».
En juillet, Jodie Meschuk avait publié un post disant: «Démasquer nos enfants. Parlons de maman à maman», avec des images comportant de nombreuses affirmations douteuses sur les risques associés au port de masques, qui pourrait conduire à «l'inhalation de micromoisissure causée par la vapeur d'eau piégée lors de l'expiration» et à «une altération de la cognition» voire à «la suffocation pour les bébés ou les tout-petits qui ne peuvent pas parler lorsqu'ils ont besoin de plus d'oxygène», rappelle le magazine Rolling Stone. La publication en question s’est également volatilisée.

D’autres lécheurs

Mme Meschuk n'est pas la première personne à faire le buzz pour avoir léché des produits dans un magasin en pleine épidémie de Covid-19. Plusieurs cas semblables ont eu lieu en 2020, au plus fort de la première vague. Ainsi, un Américain de 26 ans s’est filmé, en mars 2020, en train de lécher des produits dans un supermarché afin de prouver qu’il n’avait pas peur du coronavirus, avant de partager la vidéo sur les réseaux sociaux. Il a été arrêté pour «menace terroriste».
Une autre Américaine a été arrêtée en avril de la même année après avoir léché pour 1.800 dollars de produits au supermarché. À l’arrivée de la police, la femme avait embarqué sur elle des bijoux vendus par le magasin, qu’elle avait aussi léchés. Elle n’avait pas les moyens de payer ces articles. Par crainte de contamination, ceux-ci ont dû être détruits.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала