Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Vous posez un risque sanitaire parce que vous êtes obèse»: passe d’armes de deux avocats sur CNews

Balance - Sputnik France, 1920, 09.08.2021
S'abonner
Deux avocats ont croisé le fer sur CNews à propos de la mortalité des personnes en surpoids face au Covid-19. Les noms d’oiseaux ont volé. Le sujet n’en inquiète pas moins les autorités.
Après avoir semé la zizanie sur les bancs de l’Assemblée nationale, l’extension du pass sanitaire exacerbe les tensions sur les plateaux de télévision. Sur CNews, le ton est ainsi monté entre les avocats Philippe Prigent et Mahor Chiche, pourtant confères à la ville.
Le premier s’est élevé contre les discours pointant du doigt les non-vaccinés en réanimation. Il a rappelé que ces services accueillaient des personnes âgées en moyenne de 60 ans, ainsi que des patients souffrant souvent de comorbidités. Son propos a ensuite dérapé sur le surpoids de son confrère.
«Par exemple, mon confrère est largement en surpoids, il cause un risque sanitaire. Vous avez parlé de moi en disant que je causais un risque sanitaire parce que je n'étais pas vacciné, mais vous posez un risque sanitaire parce que vous êtes obèse», a ainsi lâché Philippe Prigent visant explicitement Mahor Chiche.
Des paroles qui n’ont pas plu à son interlocuteur, lequel s’est à son tour emporté. Mahor Chiche a notamment reproché à Philippe Prigent de ne pas être vacciné et de vouloir «influencer l’opinion publique» avec des «mensonges».
«Vous êtes indigne, monsieur. Pour un confrère, vous manquez de déontologie, vous manquez de délicatesse et vous racontez des inepties. Vous êtes un danger pour tout le monde. Vous contaminez l’esprit des gens en racontant des sornettes […] Lorsque vous serez vacciné, vous pourrez juger. Tant que vous ne serez pas vacciné, ne donnez pas de leçon de morale», a-t-il ainsi répondu.
Le calme n’a pas tardé à revenir sur le plateau, mais la controverse a continué d’agiter les réseaux sociaux, où une vidéo de la séquence a circulé.

Un facteur de risque important

Au-delà de cette brève prise de bec, la vulnérabilité des personnes en surpoids face au Covid ne laisse pas d’inquiéter. Fin juillet, le Collectif national des associations d'obèses avait d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme, incitant les personnes en surpoids à se faire vacciner.
«Le problème, c'est que le Covid-19 aime beaucoup les gens qui ont des problématiques de poids parce qu'effectivement, il y a un tissu inflammatoire qui est déjà chronique, quel que soit l'âge», expliquait ainsi à France info Anne-Sophie Joly, présidente du collectif.
La vaccination avait d’ailleurs été ouverte aux personnes obèses dès le 1er mai. Sur France info, Olivier Véran avait confirmé que l’obésité était bien «le premier facteur de risque, en dehors de l’âge», exposant aux formes graves du Covid-19.
Plus généralement, la proportion de personnes non vaccinées souffrant de comorbidités continue d’inquiéter les autorités. En juillet, l’Assurance maladie avait annoncé que cinq millions d’individus présentant ces caractéristiques n’avaient toujours pas reçu de première dose.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала