Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Chine rappelle son ambassadeur en Lituanie, après un différend sur Taïwan

Taipei, Taïwan - Sputnik France, 1920, 10.08.2021
S'abonner
Pékin a annoncé mardi le rappel de son ambassadeur en Lituanie, après le feu vert donné par le pays balte à l'ouverture d'une représentation de Taïwan, que la Chine considère comme l'une de ses provinces.
Le territoire insulaire, qui dispose de sa propre monnaie, de son propre drapeau, de sa propre armée, de sa propre diplomatie et de son propre gouvernement, est de facto séparé politiquement de la Chine depuis la fin de la guerre civile chinoise, en 1949.
Taïwan, qui compte 23 millions d'habitants et jouit d'un système politique démocratique, n'est toutefois formellement reconnu comme État que par une poignée de pays. Pour sa part, Pékin considère l'île comme faisant partie de son territoire et s'oppose à tout échange officiel avec les autorités locales qu'elle ne reconnaît pas.
USS Benfold  - Sputnik France, 1920, 30.07.2021
«Déterminés à défendre la souveraineté nationale»: Pékin réagit au passage d’un destroyer US par le détroit de Taïwan
L'annonce en juillet de l'ouverture d'une représentation de Taïwan en Lituanie a été perçue par Pékin comme une provocation.
Mardi, le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé le rappel de son ambassadeur dans le pays balte, fustigeant une initiative qui «viole effrontément» les règles de base des relations diplomatiques entre la Chine et la Lituanie.
Pékin a également ordonné à Vilnius de rappeler son ambassadrice en poste en Chine.
La Lituanie a fait part de son «regret».
«Tout en respectant le principe d'une seule Chine, [la Lituanie] est déterminée à développer des relations mutuellement bénéfiques avec Taïwan», a réagi dans un communiqué le ministère lituanien des Affaires étrangères.

Une première en 18 ans

L'ouverture d'une représentation de Taïwan dans une capitale européenne est une première en 18 ans.
Le geste est d'autant plus provocateur pour Pékin qu'elle portera le nom de «Bureau de représentation de Taïwan» et non «de Taipei», du nom de la capitale de l'île, comme de coutume.
«La Lituanie souhaite développer la coopération avec Taïwan dans de nombreux domaines d'intérêt commun», avait indiqué en juillet à l'AFP l'ambassadeur de Lituanie en Chine, Mme Diana Mickeviciene.
La diplomate avait précisé que son pays ne reconnaissait pas pour autant l'indépendance de Taïwan.
La Lituanie, frontalière de la Russie, avait annoncé en mai qu'elle quittait le forum «17+1» qui réunit la Chine et des pays d'Europe centrale et orientale, y voyant un facteur de division des Européens.
L'ancienne République soviétique s'est depuis engagée à fournir 20.000 vaccins anti-Covid à Taïwan.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала