Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Alors que son armée quitte le pays, Biden appelle les Afghans à se battre contre les talibans

© REUTERS / Nasir WakifKunduz
Kunduz - Sputnik France, 1920, 11.08.2021
S'abonner
Selon l’UE, 65% du territoire afghan sont déjà entre les mains des talibans*, qui sont sur le point de s'emparer encore de 11 capitales provinciales sur fond de retrait des forces américaines et de l'Otan. Selon Joe Biden, les Afghans «doivent se battre pour eux-mêmes», d’autant plus que des sommes avaient été dépensées pour leur entraînement.
Après plusieurs heures d'intenses combats, l'armée afghane s'est retirée le 11 août de Faizabad. Les talibans* se sont emparés de ce chef-lieu de la province du Badakhchan, renforçant ainsi leur emprise sur le nord de l'Afghanistan sur fond de retrait du pays des forces américaines et de l'Otan.
«La nuit dernière, les forces de sécurité qui combattaient les talibans* depuis plusieurs jours ont été mises sous forte pression. Elles ont quitté Faizabad et se sont retirées [dans des districts proches]. Les talibans* ont maintenant pris la ville. Les deux camps ont subi de fortes pertes», a déclaré à l'AFP Zabihullah Attiq, député de la province du Badakhchan, dont Faizabad est la capitale.
En citant une évaluation des services de renseignement américains, un responsable du département américain de la Défense a déclaré à Reuters sous couvert d’anonymat que les talibans* pourraient isoler la capitale afghane Kaboul dans les 30 jours et en prendre le contrôle dans les 90 jours. Il a cependant précisé que les forces du gouvernement afghan devaient poursuivre le combat contre l'offensive des insurgés talibans*.
Son idée suit la déclaration faite le 10 août par Joe Biden à la presse à la Maison-Blanche. Sans regretter sa décision de retirer les troupes américaines d'Afghanistan, le Président a appelé les dirigeants et les militaires afghans à s'unir pour combattre les talibans*.
Les Afghans «doivent avoir la volonté de se battre» et «doivent se battre pour eux-mêmes, pour leur nation», a déclaré le Président américain. «Nous avons dépensé plus de 1.000 milliards de dollars en 20 ans, entraîné et équipé [...] plus de 300.000 militaires afghans», a-t-il dit, ajoutant qu'il continuera de soutenir le pays.

65% du territoire afghan entre les mains des talibans*

Le 1er mai 2021, les États-Unis et l'Otan ont entamé le retrait de leurs 9.500 soldats. Mi-mai, ils se sont retirés de la base aérienne de Kandahar, une des plus importantes d'Afghanistan.
Depuis le début de ce retrait, les talibans* ne cessent de gagner du terrain en Afghanistan. Plusieurs grandes villes du nord sont tombées à leur tour: Sheberghan, Kunduz, Sar-e-Pul, Taloqan, Aibak et Pul-e Khumri (province de Baghlan), Farah (ouest), soit au total neuf des 34 capitales provinciales.
Les talibans* contrôlent désormais 65% du territoire afghan et possèdent ou sont sur le point de s'emparer de 11 capitales provinciales, a expliqué mardi un haut responsable de l'Union européenne.
Le Président afghan Ashraf Ghani est arrivé ce 11 août à Mazar-i-Sharif, plus grande ville du nord du pays, pour tenter de remobiliser les partisans du gouvernement.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала