Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Algérie: le père du bénévole lynché en Kabylie appelle à l’apaisement

© AFP 2021 RYAD KRAMDIincendies en Algérie
incendies en Algérie - Sputnik France, 1920, 12.08.2021
S'abonner
Accusé de pyromanie, un bénévole engagé dans la lutte contre les incendies en Kabylie a été lynché par des individus devant un commissariat. Le père de la victime exige que justice soit faite et appelle à l’apaisement.
La ville de Larbaâ Nath Irathen a été, mercredi 11 août, le théâtre d’un acte terrifiant. Innommable. Des individus résidants dans cette localité ont lynché Djamel Bensmaïl, 35 ans, jeune bénévole originaire de Miliana, ville située à 200 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou. La victime, musicien et artiste peintre, était partie en Kabylie pour aider la population à lutter contre les feux de forêts. Quelques heures avant sa mort, Djamel Bensmaïl était intervenu dans un média électronique pour expliquer son engagement aux côtés des habitants de Larbaâ Nath Irathen.
«Je suis arrivé hier soir, je n’ai pas dormi. Les gens de la région m’ont donné une leçon de solidarité, de courage et de puissance. J’espère que tout Algérien libre jouera un rôle [dans ce qui arrive, ndlr]. Vous devez savoir que dans cette partie de la Kabylie, on est sans électricité, sans eau, sans gaz, sans pain et sans réseaux de communication (…) Je n’ai jamais vu une telle catastrophe, et les habitants aussi avouent n’avoir jamais vécu cela. Ils disent qu'en 1986 il s'était produit des incendies à grande échelle, mais que cette fois-ci la situation est bien plus grave. Ce que vous pourrez voir est incroyable», avait déclaré le bénévole.

La police dépassée

Tizi Ouzou, la forêt brûle sur les flancs du barrage de Taksebt - Sputnik France, 1920, 11.08.2021
La Kabylie en flammes, l'Algérie en deuil - reportage
Comment un bénévole venu d’une autre région d’Algérie pour se battre contre les flammes a-t-il été accusé d’être un pyromane par la population locale? La question reste actuellement sans réponse. Jeudi 12 août 2021, le procureur de la République près le tribunal de Larbaâ Nath Irathen a indiqué dans un communiqué que Djamel Bensmaïl «était avec deux autres personnes dans une voiture et qu’ils avaient été arrêtés par un groupe d’individus qui les suspectait d’avoir provoqué des feux de forêt». «Ils ont été passés à tabac ce qui a nécessité l’intervention de la police pour les protéger».
Le parquet précise que leurs accusateurs les ont ensuite suivis jusqu’au poste de police. Une vidéo diffusée en direct sur Facebook montre l’arrivée d’un fourgon de police devant le commissariat de la ville, suivi par une foule nombreuse.
Saïd Chengriha - Sputnik France, 1920, 26.06.2021
Depuis Moscou, l'armée algérienne accuse le Maroc et des puissances étrangères de vouloir déstabiliser le Maghreb
Le procureur de la République explique que des individus ont ensuite tiré Djamel Bensmaïl à l’extérieur et «l’ont tabassé à mort sur la place principale de la ville». Le lynchage s’est déroulé devant des policiers visiblement dans l’incapacité de protéger la victime face à une foule en colère. La justice dispose d’un grand nombre de vidéos montrant les auteurs de l’assassinat du bénévole de Miliana. Après l’avoir tué, ils ont mis le feu à sa dépouille.

Indignation et dignité

Le lynchage de Djamel Bensmaïl a provoqué une vague d’indignation à travers toute l’Algérie, notamment en Kabylie.
Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (LADDH) demande "pardon" à Djamel Bensmaïl, "martyr" et "héro"
Dans la soirée de mercredi, plusieurs habitants de Miliana ont posté des vidéos pour dénoncer son assassinat. Certains d’entre eux ont expliqué l’avoir vu collecter des fonds la veille de son départ pour la Kabylie afin d’aider les familles sinistrées. Tous les témoignages sont unanimes: Djamel Bensmaïl n’était pas un pyromane. Dès le lendemain, le père de la victime est intervenu à la télévision pour dénoncer cet acte. Lucide et digne malgré la douleur, il a lancé un message d’apaisement.
«Les Kabyles sont nos frères, ne cherchons pas la fitna [la sédition, les troubles, ndlr]. Mes amis sont Kabyles, mes neveux aussi. Que Dieu nous donne la patience, Djamel était votre frère et il est mort en martyr. Je dis aux habitants de Meliana qu’ils doivent être fiers car c’est un héro, après Ali La Pointe [militant indépendantiste algérien, mort pendant la bataille d'Alger, ndlr] vous avez Djamel Bensmaïl», a-t-il déclaré, submergé par l’émotion.

Les canadairs entrent en action

Sur le front des incendies, la situation est toujours très inquiétante puisque les feux continuent de ravager plusieurs zones de la Kabylie ainsi que d’autres régions d’Algérie, à l’instar d’El Tarf et de Jijel. Lueur d’espoir cependant pour les populations sinistrées et les milliers de pompiers, de garde-forestiers, de militaires et de bénévoles qui se battent contre le feu: deux avions bombardiers d’eau (ABE) affrétés auprès de l'Union européenne sont entrés en action ce jeudi 12 août. Deux Canadair CL-415 et un avion de commandement Beech 200 de la Sécurité civile française ont débuté leur intervention dans le courant de l’après-midi.
Les appareils sont basés à l’aéroport de Béjaïa, sur le littoral kabyle, ce qui leur permettra d’avoir un accès direct aux massifs forestiers de la région.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала