Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’armée libanaise évoque les détails de l’explosion du camion-citerne

© AP Photo / STRExplosion d'un camion-citerne au Liban
Explosion d'un camion-citerne au Liban - Sputnik France, 1920, 15.08.2021
S'abonner
Le camion-citerne qui a explosé dans la nuit de samedi à dimanche dans le nord du Liban, faisant pas moins de 28 morts, avait été confisqué par l’armée. Celle-ci a déployé massivement ses soldats aux stations-service face à l’aggravation de la pénurie de carburant.
L’armée libanaise qui a déployé ses soldats aux stations-service alors que nombre d’entre elles ont fermé pour conserver du stock de carburant, en attendant une nouvelle hausse des prix, a annoncé que le camion-citerne ayant explosé dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 août avait été saisi par les militaires.
«Le 15 août 2021 vers deux heures du matin, un camion-citerne a explosé au sein d'un terrain utilisé pour stocker des cailloux dans la ville d'Al-Talil (gouvernorat de l’Akkar) que l'armée avait confisqué pour distribuer ce qu'il contenait aux citoyens, et qui a fait un certain nombre de victimes parmi les civils et les soldats», a annoncé l’armée via Twitter.
Elle a ajouté que le fils du propriétaire du terrain avait été arrêté.
Vendredi 13 août l’armée avait annoncé que les militaires confisqueraient le carburant stocké dans les stations essence fermées pour le distribuer gratuitement.
Selon les données actualisées, la déflagration a fait 28 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Crise du carburant

Le gouverneur de la Banque centrale Riad Salamé avait précédemment déclaré que l’État ne pouvait plus subventionner le carburant en dépit de la colère des Libanais, menacés par la flambée des prix.
Depuis plusieurs mois le pays est en proie à une grave crise qui ne fait que s’aggraver. Fin juin, le Premier ministre Hassan Diab a autorisé les importations de carburant à un taux de change de la livre libanaise trois fois supérieur (3.900 livres le dollar).
Les stations ne travaillent donc que jusqu’à midi en ne délivrant que 25 litres par personne, ce qui engendre des queues interminables. 
Les camions de distribution de carburant sont pris d’assaut par des citoyens en colère, selon des médias locaux.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала