Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le variant colombien du Covid-19 progresse en France, faut-il s’inquiéter?

CC BY 2.0 / NIAID / Novel Coronavirus SARS-CoV-2Coronavirus SARS-CoV-2 (photo d'archives)
Coronavirus SARS-CoV-2 (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 15.08.2021
S'abonner
La souche dite colombienne du coronavirus, déjà responsable de la mort de sept patients vaccinés d’une maison de retraite belge, a été détectée pour la première fois dans les Hauts-de-France. D’après certains médecins, ce variant présent en France depuis avril pourrait mettre en cause l’immunité naturelle ou vaccinale.
Détectée fin janvier 2021 en Colombie, la souche B.1.621 du Covid-19 gagne depuis du terrain. Déjà présente aux États-Unis et dans une trentaine de pays dont plusieurs européens, elle a été enregistrée pour la première fois dans l’Hexagone en avril, d’après les données des autorités médicales.
Publié le 13 août, un rapport hebdomadaire des laboratoires Biopath fait état d’un premier cas de ce variant enregistré dans les Hauts-de-France, précédemment épargnés par cette souche qui a pourtant fait 53 contaminations dans 10 régions, dont 21 en Île-de-France.
«Le 3 août, dans le Montreuillois, nos équipes ont réalisé un prélèvement nasopharyngé qui s’est révélé être le premier cas de variant 21H (B.1.621), dit colombien, détecté par notre laboratoire», explique Biopath.

Faut-il s’inquiéter?

Dans sa note sur le risque lié aux variants émergents du coronavirus, Santé publique France constatait fin juillet qu’il n’existait pas de données sur son impact à ce stade-là.
Si pour l'instant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne juge pas cette mutation «préoccupante», elle l’a tout de même classée dans la liste «des variants faisant l'objet d'une alerte pour une surveillance renforcée». Le décès de sept résidents d’une maison de retraite en Belgique n’a fait qu’augmenter les inquiétudes des médecins car ces victimes étaient totalement vaccinées.
Réagissant à cette nouvelle, Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), a estimé le 6 août que le variant colombien pourrait «être plus résistant à l'immunité naturelle ou vaccinale», si on le compare avec le sud-africain, mais «probablement moins transmissible que le Delta», souche à l’origine de la quatrième vague en France et qui est responsable actuellement de 98,32% des nouvelles contaminations dans les Hauts-de-France.
​Le même jour, l’agence de santé britannique a constaté dans une note que les résultats étaient pour le moment similaires à ceux du variant sud-africain concernant sa résistance aux vaccins.
Le virologue et épidémiologiste belge Marc Van Ranst a appelé lui aussi qu’il suffit de «suivre la situation» et, en parlant des décès causés par cette souche, a évoqué «l’âge très avancé des patients».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала