Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UE reconnaît que les talibans «ont gagné la guerre»

© Sputnik . Mikhaïl Alaeddine / Aller dans la banque de photosUne rue de Kaboul
Une rue de Kaboul - Sputnik France, 1920, 17.08.2021
S'abonner
L’Union européenne a reconnu que le mouvement taliban* avait vaincu et trouve nécessaire d’établir un dialogue avec le nouveau gouvernement, a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. Or, il n’est pas question de reconnaître ce gouvernement, a-t-il opposé.
L'UE «devra parler» aux talibans* «aussi vite que nécessaire» car ces derniers «ont gagné la guerre» en Afghanistan, a déclaré mardi Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne, observant que l'intervention occidentale avait échoué dans son objectif de construction d'un État afghan.
«Les talibans* ont gagné la guerre. Donc, nous devrons parler avec eux, afin d'engager un dialogue aussi vite que nécessaire pour éviter une catastrophe humanitaire et potentiellement migratoire», a-t-il indiqué, lors d'une conférence de presse.
«Ce dialogue devra aussi se concentrer sur les moyens d'empêcher le retour d'une présence terroriste étrangère en Afghanistan», alors que les relations toujours fortes entre les talibans* et Al-Qaïda* alimentent l'inquiétude, a insisté M.Borrell.
Il a néanmoins précisé que de telles discussions n'impliquaient pas pour autant une prompte reconnaissance officielle du régime taliban* par Bruxelles.
M.Borrell s'exprimait devant la presse à l'issue d'une réunion en visioconférence des ministres européens des Affaires étrangères, à l'heure où plusieurs États membres de l'UE accentuent leurs efforts pour accélérer l'évacuation de ressortissants occidentaux et de personnels afghans depuis l'aéroport Kaboul.
«Il ne s'agit pas de reconnaissance officielle, il s'agit d'être en contact. Si je veux que 400 personnes, des Afghans qui travaillaient pour l'UE et leurs familles, puissent rejoindre l'aéroport [pour être évacués], alors je dois parler aux autorités des talibans*», a plaidé le responsable.
Lors de leur première conférence de presse dans la capitale conquise, les talibans* ont assuré que la guerre était terminée et que tous leurs adversaires seraient laissés en paix.
«La guerre est terminée [le leader des talibans*] a pardonné à tout le monde», a déclaré leur porte-parole Zabihullah Mujahid.
Ils avaient auparavant annoncé une amnistie générale pour tous les fonctionnaires d'État, appelant chacun à reprendre ses «habitudes de vie en pleine confiance».

Juger «à leurs actes»

«Ce qui est important, c'est que cette phase de transition soit pacifique et cela dépendra de ce que le gouvernement de transition fera réellement dès qu'il sera en place, et si nous pouvons croire ses déclarations», a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse à Berlin à l'issue d'un Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne.
«Nous verrons ce qu'il faut en penser dans les prochains jours. Nous en avons discuté au Conseil des Affaires étrangères de l'Union européenne et nous en sommes arrivés à la conclusion que nous jugerons les talibans à leurs actes», a ajouté Heiko Maas, déplorant l'entrave de l'accès à l'aéroport de Kaboul pour les candidats afghans à l'évacuation.

Le Canada ne reconnaît pas

Le Canada «n'a pas l'intention de reconnaître un gouvernement taliban», a déclaré mardi son Premier ministre, Justin Trudeau.
«Lorsqu'ils étaient au pouvoir il y a 20 ans, le Canada ne reconnaissait pas leur gouvernement. Ils ont renversé par la force et remplacé un gouvernement dûment élu, et forment un groupe terroriste d'après la loi canadienne.»
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала