Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Rien» n'indiquait que l'armée et le gouvernement afghans s'effondreraient «en 11 jours», selon la Défense US

© AP Photo / Zabi KarimiLes talibans au palais présidentiel à Kaboul, le 15 août 2021
Les talibans au palais présidentiel à Kaboul, le 15 août 2021 - Sputnik France, 1920, 18.08.2021
S'abonner
«Rien» n'indiquait que l'armée et le gouvernement afghans s'effondreraient «en 11 jours», a affirmé mercredi le plus haut gradé américain, en réponse aux critiques sur les erreurs d'évaluation du renseignement américain sur la capacité des autorités à résister aux talibans*.
«Ni moi, ni personne, n'avons rien vu qui aurait indiqué un effondrement de cette armée et de ce gouvernement en 11 jours», s'est dédouané lors d'une conférence de presse le chef d'état-major américain, le général Mark Milley.
Les forces de sécurité afghanes avaient «la formation, la taille et la capacité de défendre leur pays et c'était une question de volonté et de leadership», a-t-il souligné, avant de répéter: «Et ni moi, ni personne d'autre n'avons anticipé l'effondrement d'une armée de cette taille en 11 jours».
Les rapports des services de renseignement avaient bien évoqué la possibilité d'une «prise du pouvoir des talibans* à la suite d'un effondrement rapide des forces de sécurité et du gouvernement afghan», a-t-il expliqué.
«Mais la durée de cet effondrement rapide était estimée de manière générale à des semaines, des mois et même des années après notre départ», a-t-il précisé.

Offensive éclair

Le 21 juillet, le général Milley avait assuré qu'une victoire militaire automatique des talibans* n'était «pas courue d'avance», alors que les insurgés contrôlaient déjà près de la moitié des districts du pays.
Formées et équipées par les États-Unis avec de l'armement et des équipements sophistiqués, les forces afghanes comptaient 300.000 hommes et possédaient un avantage technologique sur les talibans*. Mais l'armée est minée depuis des années par des pertes importantes, la corruption de la hiérarchie, des arriérés de soldes et des manques d'effectifs aux avant-postes.
Et le 15 août, les combattants islamistes sont parvenus aux portes de Kaboul en s'emparant en dix jours de toutes les grandes villes du pays sans rencontrer de réelle résistance, au terme d'une offensive éclair entamée en mai à la faveur du début du retrait des forces américaines et de l'Otan.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала