Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les talibans auraient bloqué l’accès de l’aéroport de Kaboul aux Afghans malgré les promesses

© AFP 2021 Wakil KohsarA l'aéroport de Kaboul
A l'aéroport de Kaboul  - Sputnik France, 1920, 20.08.2021
S'abonner
Après leur arrivée au pouvoir et malgré les promesses faites à la communauté internationale, les talibans* auraient fermé les portes de l’aéroport de Kaboul à la population locale et se seraient lancés à la recherche des auxiliaires ayant travaillé pour les Occidentaux ou pour le précédent gouvernement afghan.
Les talibans* empêchent les Afghans d'accéder à l'aéroport de Kaboul, affirme la chaîne Al-Arabiya.
Depuis dimanche, 12 personnes ont été tuées dans l’infrastructure, a fait pour sa part savoir Reuters, citant des responsables de l’Otan et des talibans*.
À l’heure actuelle, tous les postes-frontière terrestres en Afghanistan sont contrôlés par les talibans*. L'évacuation des employés étrangers, y compris des diplomates et des Afghans travaillant pour des missions étrangères, se fait depuis plusieurs jours via le seul aéroport de Kaboul détenu par les militaires des États-Unis et d’autres pays de l'Otan.
La situation en Afghanistan a radicalement changé ces dernières semaines lorsque les djihadistes ont lancé une offensive dans l’ensemble du pays pour entrer dans la capitale le 15 août. Dans la nuit du 16 août, le porte-parole du bureau politique des talibans*, Mohammad Naeem, a déclaré que «la guerre était finie».

La liste noire

Entretemps, un rapport confidentiel élaboré pour les Nations unies affirme que les talibans* ont intensifié leur recherche de ceux qui ont travaillé pour les forces de l'Otan ou pour le précédent gouvernement afghan. Le document du Norwegian center for global analyses (RHIPTO) indique que les djihadistes font du porte-à-porte pour menacer les membres de leurs familles.
Christian Nellemann, qui a dirigé l'équipe à l'origine du rapport, a déclaré à BBC News qu’«un grand nombre d'individus était ciblé» et que «la menace était claire».
«Il est écrit que, à moins qu'ils ne se rendent, les talibans arrêteront et poursuivront, interrogeront et puniront les membres de la famille au nom de ces personnes», a-t-il détaillé.
Il a averti que tous ceux figurant sur la liste noire étaient en grand danger et qu'il pourrait y avoir des exécutions massives.
Ainsi, lancés aux trousses d'un journaliste travaillant pour Deutsche Welle (DW) et se trouvant désormais en Allemagne, les talibans* ont abattu un membre de sa famille et en ont grièvement blessé un autre, a fait savoir le média allemand, précisant qu’ils avaient perquisitionné les domiciles d'au moins trois journalistes de DW.

Situation à l’aéroport

La foule rassemblée devant l’entrée de l’aéroport de Kaboul est énorme et les drames s’enchaînent.
Ainsi, le journaliste et animateur de télévision britannique Piers Morgan a repris sur son compte Twitter la photo d’un bébé remis à l’armée américaine à l’aéroport.
«Imaginez à quel point vous devez être désespéré pour le faire? Quel sort attend cet enfant?»
En outre, un jeune espoir du football afghan serait décédé lundi dans sa chute d'un avion américain.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала