Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’intensification des attentats visant des Chinois au Pakistan mènera-t-elle à une intervention militaire?

Des militaires chinois - Sputnik France, 1920, 21.08.2021
S'abonner
Les attaques terroristes contre les Chinois semblent s’intensifier au Pakistan. Après l’explosion d’un bus qui a fait le 14 juillet 12 morts, dont neuf Chinois, un attentat suicide ciblant des véhicules en transportant a été commis le 20 août. Deux enfants sont morts et trois personnes ont été blessées.
Des véhicules transportant des ressortissants chinois ont fait l’objet d’un attentat suicide le 20 août dans la ville pakistanaise de Gwadar, située au sud-ouest du pays, rapporte Reuters.
Comme le précise Al Jazeera, les travailleurs chinois étaient à bord de trois véhicules et étaient escortés par les forces de sécurité. L’homme a fait exploser son engin lorsque les agents ont tenté de l'interpeller.
Au total, deux enfants ont été tués, un ressortissant chinois et deux Pakistanais ont été blessés. Quelques heures après, l'Armée de libération du Baloutchistan (un groupe d'insurgés nationalistes qui dit lutter contre une exploitation inéquitable des ressources naturelles de la région) a revendiqué la responsabilité de l'attentat dans cette province disposant d'abondantes réserves de gaz naturel et de minerais, ajoute Reuters.
Les Chinois y travaillent sur des projets liés au Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) de 60 milliards de dollars, lequel fait partie de l'initiative «la Ceinture et la Route». Les projets comprennent la construction de routes, de centrales électriques et le développement de l'agriculture.
En réaction, l'ambassade de Chine au Pakistan a condamné fermement cet «acte de terrorisme», exprimant «ses sincères condoléances aux blessés des deux pays et ses profondes condoléances aux victimes innocentes au Pakistan».
En outre, la représentation diplomatique a indiqué avoir immédiatement lancé le plan d'urgence, appelant le Pakistan à traiter correctement les blessés, à mener une enquête approfondie sur l'attentat et à punir sévèrement les auteurs.

Un autre attentat

L'attaque est survenue après celle d'un bus dans la province voisine de Khyber-Pakhtunkhwa, dans le nord-ouest du pays, qui a causé la mort de 13 personnes, dont neuf travailleurs chinois et deux soldats pakistanais.
Le Quotidien du peuple, un journal chinois dirigé par le Parti communiste au pouvoir, a qualifié l'explosion d'attaque la plus grave contre des ressortissants chinois commise ces dernières années.
Le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin, a assuré que la Chine pourrait frapper ou envoyer des forces spéciales au Pakistan, avec l’accord de ce dernier. Une déclaration qui ne reflète pas la politique étrangère de Pékin, et qui n’a d’ailleurs été confirmée par aucune source officielle.
Le Pakistan connaît actuellement une montée des activités terroristes, surtout après que les États-Unis ont retiré leurs troupes d’Afghanistan. Un geste qui n’a pas été apprécié par Pékin, qui craignait que cela ne permette aux talibans* de se développer dans les pays d’Asie du Sud.
 
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала