Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les scientifiques pris de court: il pleut pour la première fois sur l’un des plus hauts sommets du Groenland

Groenland - Sputnik France, 1920, 22.08.2021
S'abonner
Des précipitations ont eu lieu sur l’un des points culminants du Groenland. Un phénomène si inattendu que les scientifiques n’avaient même pas les outils pour le mesurer.
Alors que la canicule pèse sur l’Europe et certains pays du pourtour méditerranéen, créant des conditions favorables aux incendies, à quelques encablures de là c’est l’apparition de la pluie qui intrigue. Des précipitations sont en effet tombées durant plusieurs heures sur l’inlandsis du Groenland, cet immense glacier qui recouvre 80% de l’île.
Le phénomène rarissime a été enregistré le 14 août par les scientifiques de la station Summit du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) des États-Unis, située à près de 3.200 mètres d’altitude. Le phénomène est si anormal que les chercheurs n’étaient pas préparés pour le mesurer: ils n’avaient pas de pluviomètre à disposition, rapporte le Washington Post.
C’est la première fois que de la pluie est enregistrée à une telle hauteur au Groenland. Les températures au niveau de la station restent quasi systématiquement en dessous de zéro. Elles n’ont dépassé le point de congélation qu’à trois reprises en 32 ans! Ces récentes précipitations ont accentué un phénomène de fonte déjà amorcé en juillet.
«Ce n’est pas un bon signe pour la calotte glaciaire. L’eau sur la glace, c’est mauvais. Cela rend la calotte glaciaire plus susceptible de fondre en surface», explique à Reuters Indrani Das, glaciologue au Lamont-Doherty Earth Observatory de l'université Columbia.
En effet, l’eau n’est pas seulement plus chaude que la neige qui tombe habituellement, elle est aussi plus sombre et absorbe donc plus la lumière du Soleil.

Fonte intense

Cet épisode pluvieux intervient alors que le Groenland connaît des épisodes de fonte intenses, qui ont débuté en juillet. Si l’île est traditionnellement confrontée à des fontes de mai à début septembre, le phénomène a été exceptionnel cette année.
Le 28 juillet, près de 22 gigatonnes de glace avaient ainsi fondu dans la journée. De quoi recouvrir toute la Floride de cinq centimètres d’eau, selon l’Organisation météorologique mondiale. Le lendemain, le thermomètre avait affiché jusqu’à 23,4°C à Nerlerit Inaat, dans l’est du pays constitutif. Un record.
D’autres événements de fonte majeurs ont déjà eu lieu en 2012 et 2019, dus à une hausse des températures et à la couverture nuageuse.
La calotte glaciaire du Groenland couvre la majeure partie de l’île et s'étend sur environ 1,7 million de kilomètres carrés, soit trois fois la taille du Texas. Si elle venait à fondre dans son intégralité, le niveau des océans augmenterait de six mètres, rapporte le NSIDC.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала