Fuite d'Afghanistan: des avions bondés quittent Kaboul

Le chaos continue de régner à l'aéroport de Kaboul depuis que les talibans* ont pris le contrôle de la capitale afghane le 15 août, et les pays occidentaux ont commencé à évacuer d'urgence leurs citoyens et les Afghans «vulnérables».
Les États-Unis et leurs alliés tentent de terminer l'évacuation d'ici le 31 août, date à laquelle toutes les troupes américaines seront retirées du pays.
Retrouvez les images des avions bondés de personnes quittant l'Afghanistan dans ce diaporama de Sputnik.
 
 
*Organisation terroriste interdite en Russie
© AFP 2022 US Air Force / Staff Sgt. Brandon CribelarL'évacuation précipitée des étrangers et des Afghans de l'aéroport de Kaboul se poursuit. Presque tous les avions qui décollent sont bondés. Ainsi, le 15 août, un C-17 Globemaster III américain a pu évacuer un nombre record de passagers, à savoir 823. Auparavant, il a été rapporté un vol de 640 passagers, mais il y avait 183 enfants à bord, qui n'ont pas été pris en compte.
L'évacuation précipitée des étrangers et des Afghans de l'aéroport de Kaboul se poursuit. Presque tous les avions qui décollent sont bondés. Ainsi, le 15 août, un C-17 Globemaster III américain a pu évacuer un nombre record de passagers, à savoir 823. Auparavant, il a été rapporté un vol de 640 passagers, mais il y avait 183 enfants à bord, qui n'ont pas été pris en compte. - Sputnik France
1/8
L'évacuation précipitée des étrangers et des Afghans de l'aéroport de Kaboul se poursuit. Presque tous les avions qui décollent sont bondés. Ainsi, le 15 août, un C-17 Globemaster III américain a pu évacuer un nombre record de passagers, à savoir 823. Auparavant, il a été rapporté un vol de 640 passagers, mais il y avait 183 enfants à bord, qui n'ont pas été pris en compte.
© AFP 2022 Taylor Crul / US Air ForceSelon Joe Biden, les États-Unis ont évacué environ 33.000 personnes d'Afghanistan depuis début juillet. Environ 28.000 d'entre elles ont quitté le pays après le 14 août. À l'avenir, les autorités américaines prévoient d'utiliser des vols commerciaux pour transporter les évacués des bases militaires.
Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion américain C-17 Globemaster III à l'aéroport de Kaboul le 21 août 2021.
Selon Joe Biden, les États-Unis ont évacué environ 33.000 personnes d'Afghanistan depuis début juillet. Environ 28.000 d'entre elles ont quitté le pays après le 14 août. À l'avenir, les autorités américaines prévoient d'utiliser des vols commerciaux pour transporter les évacués des bases militaires.Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion américain C-17 Globemaster III à l'aéroport de Kaboul le 21 août 2021. - Sputnik France
2/8
Selon Joe Biden, les États-Unis ont évacué environ 33.000 personnes d'Afghanistan depuis début juillet. Environ 28.000 d'entre elles ont quitté le pays après le 14 août. À l'avenir, les autorités américaines prévoient d'utiliser des vols commerciaux pour transporter les évacués des bases militaires.
Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion américain C-17 Globemaster III à l'aéroport de Kaboul le 21 août 2021.
© AFP 2022 Ministero della DifesaSelon le ministère britannique de la Défense, les forces armées britanniques ont évacué 5.725 personnes du 13 au 22 août. La Bundeswehr allemande a évacué environ 2.500 personnes. L'évacuation est également effectuée par l'Italie, la France, le Danemark et d'autres pays.
Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion de l'armée de l'air italienne à destination de Rome le 22 août 2021.
Selon le ministère britannique de la Défense, les forces armées britanniques ont évacué 5.725 personnes du 13 au 22 août. La Bundeswehr allemande a évacué environ 2.500 personnes. L'évacuation est également effectuée par l'Italie, la France, le Danemark et d'autres pays.Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion de l'armée de l'air italienne à destination de Rome le 22 août 2021.  - Sputnik France
3/8
Selon le ministère britannique de la Défense, les forces armées britanniques ont évacué 5.725 personnes du 13 au 22 août. La Bundeswehr allemande a évacué environ 2.500 personnes. L'évacuation est également effectuée par l'Italie, la France, le Danemark et d'autres pays.
Sur la photo: réfugiés afghans à bord d'un avion de l'armée de l'air italienne à destination de Rome le 22 août 2021.
© REUTERS / U.S NAVY / Central Command Public Affairs / Cpl. Nicholas GuevaraLa situation à l'aéroport de Kaboul reste agitée. Le matin du 23 août, une fusillade a éclaté entre des combattants et des gardes afghans à la porte nord de l'aéroport. Un Afghan a été tué et trois autres ont été blessés. Des militaires américains et allemands ont également pris part à l'escarmouche.
Sur la photo: des réfugiés afghans embarquent dans un avion de l'US Air Force à l'aéroport international de Kaboul le 18 août 2021.
La situation à l'aéroport de Kaboul reste agitée. Le matin du 23 août, une fusillade a éclaté entre des combattants et des gardes afghans à la porte nord de l'aéroport. Un Afghan a été tué et trois autres ont été blessés. Des militaires américains et allemands ont également pris part à l'escarmouche.Sur la photo: des réfugiés afghans embarquent dans un avion de l'US Air Force à l'aéroport international de Kaboul le 18 août 2021. - Sputnik France
4/8
La situation à l'aéroport de Kaboul reste agitée. Le matin du 23 août, une fusillade a éclaté entre des combattants et des gardes afghans à la porte nord de l'aéroport. Un Afghan a été tué et trois autres ont été blessés. Des militaires américains et allemands ont également pris part à l'escarmouche.
Sur la photo: des réfugiés afghans embarquent dans un avion de l'US Air Force à l'aéroport international de Kaboul le 18 août 2021.
© REUTERS / UK MOD Crown copyright 2021Auparavant, il a été signalé qu'au moins 20 personnes étaient mortes à l'aéroport et dans ses environs: plusieurs personnes avaient été abattues, d'autres sont mortes, en essayant de s’accrocher au train d'atterrissage d'un avion qui décollait.
Sur la photo: passagers d'un avion C-17 de l'armée de l'air britannique décollant de Kaboul le 22 août 2021.
Auparavant, il a été signalé qu'au moins 20 personnes étaient mortes à l'aéroport et dans ses environs: plusieurs personnes avaient été abattues, d'autres sont mortes, en essayant de s’accrocher au train d'atterrissage d'un avion qui décollait.Sur la photo: passagers d'un avion C-17 de l'armée de l'air britannique décollant de Kaboul le 22 août 2021. - Sputnik France
5/8
Auparavant, il a été signalé qu'au moins 20 personnes étaient mortes à l'aéroport et dans ses environs: plusieurs personnes avaient été abattues, d'autres sont mortes, en essayant de s’accrocher au train d'atterrissage d'un avion qui décollait.
Sur la photo: passagers d'un avion C-17 de l'armée de l'air britannique décollant de Kaboul le 22 août 2021.
© REUTERS / Staff Sgt. Brandon Cribelar/U.S. Marine CorpsL'exode massif d'Afghanistan a commencé après que les talibans* ont pris le pouvoir dans le pays.
Sur la photo: un avion militaire avec des personnes évacuées d'Afghanistan atterrit sur une base militaire de l'Otan le 19 août 2021.
L'exode massif d'Afghanistan a commencé après que les talibans* ont pris le pouvoir dans le pays.Sur la photo: un avion militaire avec des personnes évacuées d'Afghanistan atterrit sur une base militaire de l'Otan le 19 août 2021. - Sputnik France
6/8
L'exode massif d'Afghanistan a commencé après que les talibans* ont pris le pouvoir dans le pays.
Sur la photo: un avion militaire avec des personnes évacuées d'Afghanistan atterrit sur une base militaire de l'Otan le 19 août 2021.
© REUTERS / Staff Sgt. Brandon Cribelar/U.S. Marine CorpsDésormais, les pays occidentaux sont menacés par une nouvelle vague de migration illégale, similaire à la vague de 2015, lorsque l'Europe a dû ouvrir ses portes aux Syriens après le printemps arabe.
Désormais, les pays occidentaux sont menacés par une nouvelle vague de migration illégale, similaire à la vague de 2015, lorsque l'Europe a dû ouvrir ses portes aux Syriens après le printemps arabe.  - Sputnik France
7/8
Désormais, les pays occidentaux sont menacés par une nouvelle vague de migration illégale, similaire à la vague de 2015, lorsque l'Europe a dû ouvrir ses portes aux Syriens après le printemps arabe.
© AFP 2022 LACW Jacqueline Forrester / Australian Defence ForceLors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE le 18 août, la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a fait savoir la nécessité d'abandonner le rapatriement forcé des migrants en Afghanistan et d'augmenter les quotas d'admission des réfugiés afghans.
Sur la photo: des réfugiés afghans sortent d'un avion de l'armée de l'air australienne à la base aérienne d'Al Minhad, près de Dubaï.
Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE le 18 août, la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a fait savoir la nécessité d'abandonner le rapatriement forcé des migrants en Afghanistan et d'augmenter les quotas d'admission des réfugiés afghans.Sur la photo: des réfugiés afghans sortent d'un avion de l'armée de l'air australienne à la base aérienne d'Al Minhad, près de Dubaï. - Sputnik France
8/8
Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE le 18 août, la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a fait savoir la nécessité d'abandonner le rapatriement forcé des migrants en Afghanistan et d'augmenter les quotas d'admission des réfugiés afghans.
Sur la photo: des réfugiés afghans sortent d'un avion de l'armée de l'air australienne à la base aérienne d'Al Minhad, près de Dubaï.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала