Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un Belge aurait été blessé par un soldat américain à l’aéroport de Kaboul

© REUTERS / REUTERS TVUne queue près de l'aéroport de Kaboul, le 22 août 2021
Une queue près de l'aéroport de Kaboul, le 22 août 2021 - Sputnik France, 1920, 24.08.2021
S'abonner
Alors que le chaos régnait à l’aéroport de Kaboul vendredi 20 août, le premier jour de la mission d’évacuation belge Red Kite, Hotak Jahanshir a été blessé d’une balle à la porte nord, a déclaré son frère au quotidien De Morgen.
Vendredi 20 août, le premier jour de l’opération d’évacuation Red Kite, Hotak Jahanshir, un Belge originaire d’Anvers, s’est présenté à la porte nord de l’aéroport de Kaboul dans l’intention de quitter l’Afghanistan. Son frère Sherbaz l’accompagnait.
Sherbaz, qui n’a pas la nationalité belge, a raconté au quotidien De Morgen que les soldats américains qui contrôlaient la porte nord avaient ordonné à tout le monde de s’asseoir devant les barbelés.
Lorsqu’un soldat belge aurait donné à Hotak la permission de se rendre à la porte, un Américain lui aurait tiré dessus.
Les circonstances exactes des faits ne sont pas confirmées, mais le journal possède des images d’un hôpital sur lesquelles les médecins sont en train de soigner Hotak Janashir, qui serait en convalescence avec sa famille à Kaboul.
Le quotidien indique qu'il a été touché par une balle en plastique ou en caoutchouc qui lui a perforé le menton et cassé une mâchoire.

Des informations non confirmées

Selon les médias belges, la diplomatie dit avoir transmis l’article et les images aux services concernés, y compris de la capitale pakistanaise Islamabad. 
«Nous n’avons pas encore reçu de confirmation», a déclaré le porte-parole Wouter Poels ajoutant que l’enquête était en cours.

Opération Red Kite

Samedi 21 août, les Affaires étrangères ont annoncé que quelque 108 Belges et ayant-droits avaient été évacués vers Islamabad dans le cadre de l’opération Red Kite (cerf-volant rouge) que le gouvernement fédéral a lancé afin de permettre à des centaines de personnes de quitter l’Afghanistan.
74 personnes ont été évacuées samedi et 34 autres vendredi.
La ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a précisé dans la soirée de samedi sur le plateau de VTM Nieuws qu’environ 250 personnes, toutes nationalités confondues, avaient déjà été prises en charge par la Belgique.
Les Affaires étrangères ont en outre confirmé avoir sécurisé deux possibilités de rapatriement avec la compagnie Air Belgium, qui a mis un avion A340 à disposition des autorités, en plus des moyens déployés par la Défense.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала