Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un supporter niçois en garde à vue après les incidents du match Nice-OM

© AFP 2021 VALERY HACHEDes incidents ont émaillé le match Nice-Marseille le 22 août 2021
Des incidents ont émaillé le match Nice-Marseille le 22 août 2021 - Sputnik France, 1920, 24.08.2021
S'abonner
Un supporter niçois soupçonné d'avoir agressé le joueur marseillais Dimitri Payet lors du match de football opposant dimanche l'OGC Nice à l'OM a été placé lundi en garde à vue, a déclaré le procureur de Nice.
La préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé de son côté la fermeture à titre conservatoire de la tribune populaire Sud où les incidents avaient éclaté dimanche pour les quatre prochains matches à domicile de l'OGC Nice.
Le procureur Xavier Bonhomme avait indiqué plus tôt dans la journée que le parquet de Nice avait ouvert plusieurs enquêtes judiciaires à la suite des incidents survenus à l'Allianz Riviera à l'occasion de la troisième journée de Ligue 1.
Ces enquêtes portent notamment sur des «jets de projectiles présentant un danger pour la sécurité des personnes dans une enceinte sportive», «dégradations graves» et «violences volontaires aggravées commises à l'occasion d'une manifestation sportive».
En cas de condamnation, les auteurs de violences risquent trois ans de prison et 45.000 euros d'amende ainsi qu'une interdiction de stade de cinq ans.
Ils feront l'objet de mesures d'interdiction individuelle de stade «dès leur identification par les services de police agissant dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le procureur de la République de Nice», a précisé la préfecture dans un communiqué.
Selon le procureur, ces enquêtes «auront pour objet, après notamment l'examen des enregistrements de vidéosurveillance, d'identifier les auteurs des faits et déterminer la responsabilité des incidents ayant opposé les supporters des deux clubs ainsi que celle, le cas échéant, des joueurs ou membres de l'encadrement des équipes impliqués dans des actes de violence».

Les deux clubs convoqués mercredi

Le match, ponctué de nombreux jets de projectiles sur les joueurs, a finalement été interrompu à la 75e minute, après l'envahissement du terrain par des supporters. L'attaquant marseillais Dimitri Payet venait de renvoyer vers une tribune de supporters niçois une bouteille reçue alors qu'il s'apprêtait à tirer un corner.
De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) française a annoncé dans un bref communiqué que les représentants des deux clubs étaient convoqués mercredi par sa commission de discipline.
«Suite aux graves incidents de la rencontre OGC Nice–Olympique de Marseille (...), la Commission de Discipline de la LFP convoque les deux clubs pour la séance du mercredi 25 août 2021», est-il indiqué dans ce communiqué.
Interrogée sur BFMTV, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a déploré des incidents d'autant plus «regrettables» que le retour des spectateurs dans les stades est très récent après des mois de matches à huis clos en raison de la crise sanitaire.
«C'est intolérable parce que la première des conditions pour qu'un match se déroule, c'est évidemment d'assurer la sécurité des gens qui sont sur le terrain», ce qui «n'a clairement pas été fait hier à Nice», a-t-elle observé. «Il faut qu'il y ait des pénalités pour le club en question», a-t-elle poursuivi tout en concédant que dans le contexte actuel, le huis clos avait probablement perdu de son caractère dissuasif.
Roxana Maracineanu s'est déclarée prête à «rouvrir» le dossier des interdictions de stade, sous réserve que l'enquête permette de «désigner les coupables (...) les personnes qui ont jeté ces projectiles et les personnes qui ont envahi le terrain et qui auraient dû rester à leur place».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала