Afghanistan: un pays mystérieux au lourd destin

La guerre d’Afghanistan est la plus longue guerre de notre temps: elle se poursuit depuis plus de 40 ans. Mais cela ne peut être qualifié d'inhabituel pour un pays qui, à l'exception de rares périodes de paix, a été en guerre tout au long de son histoire. Presque toutes les générations d'Afghans sont nées et sont mortes en guerre.
Retrouvez les images d’un pays étonnant au destin difficile dans ce diaporama de Sputnik.
 
*Organisation terroriste interdite en Russie
© AP Photo / STRIl est difficile d'imaginer un pays avec des conditions géographiques plus complexes et encore moins propices à la prospérité économique que l'Afghanistan. La majeure partie de son territoire est occupée par des montagnes, les sols ne sont pas fertiles, les minerais disponibles sont difficiles à extraire et le climat très continental est difficile à supporter.
Sur la photo: lacs de Band-e Amir dans les montagnes de l'Hindou Kouch dans le centre de l'Afghanistan.
Il est difficile d'imaginer un pays avec des conditions géographiques plus complexes et encore moins propices à la prospérité économique que l'Afghanistan. La majeure partie de son territoire est occupée par des montagnes, les sols ne sont pas fertiles, les minerais disponibles sont difficiles à extraire et le climat très continental est difficile à supporter.Sur la photo: lacs de Band-e Amir dans les montagnes de l'Hindou Kouch dans le centre de l'Afghanistan. - Sputnik France
1/15
Il est difficile d'imaginer un pays avec des conditions géographiques plus complexes et encore moins propices à la prospérité économique que l'Afghanistan. La majeure partie de son territoire est occupée par des montagnes, les sols ne sont pas fertiles, les minerais disponibles sont difficiles à extraire et le climat très continental est difficile à supporter.
Sur la photo: lacs de Band-e Amir dans les montagnes de l'Hindou Kouch dans le centre de l'Afghanistan.
© AFP 2022 Hoshang HashimiEn termes de PIB par habitant, l'Afghanistan se classe en 178e position, parmi les dix pays les plus pauvres du monde. Le pays ne produit quasiment rien, à l'exception de la drogue, qui fournit 60% du revenu national.
Sur la photo: une Afghane cueille des fleurs de safran dans un champ à la périphérie d'Hérat.

En termes de PIB par habitant, l'Afghanistan se classe en 178e position, parmi les dix pays les plus pauvres du monde. Le pays ne produit quasiment rien, à l'exception de la drogue, qui fournit 60% du revenu national.Sur la photo: une Afghane cueille des fleurs de safran dans un champ à la périphérie d'Hérat.  - Sputnik France
2/15
En termes de PIB par habitant, l'Afghanistan se classe en 178e position, parmi les dix pays les plus pauvres du monde. Le pays ne produit quasiment rien, à l'exception de la drogue, qui fournit 60% du revenu national.
Sur la photo: une Afghane cueille des fleurs de safran dans un champ à la périphérie d'Hérat.

© AFP 2022 Noorullah Shirzada Néanmoins, malgré l'absence apparente d'attractivité de ce pays pour les envahisseurs, tous les grands empires, à commencer par l'empire d'Alexandre le Grand, ont tenté de le conquérir.
Sur la photo: des enfants afghans traversent un canal à la périphérie de Jalalabad.

Néanmoins, malgré l'absence apparente d'attractivité de ce pays pour les envahisseurs, tous les grands empires, à commencer par l'empire d'Alexandre le Grand, ont tenté de le conquérir.Sur la photo: des enfants afghans traversent un canal à la périphérie de Jalalabad.  - Sputnik France
3/15
Néanmoins, malgré l'absence apparente d'attractivité de ce pays pour les envahisseurs, tous les grands empires, à commencer par l'empire d'Alexandre le Grand, ont tenté de le conquérir.
Sur la photo: des enfants afghans traversent un canal à la périphérie de Jalalabad.

© AP Photo / Massoud HossainiLes Britanniques sont entrés en Afghanistan à trois reprises, l'Union soviétique y a mis les pieds, suivie des États-Unis. Mais toutes ces tentatives ont échoué.
Sur la photo: les sommets du Pamir dans la province du Badakhchan.
Les Britanniques sont entrés en Afghanistan à trois reprises, l'Union soviétique y a mis les pieds, suivie des États-Unis. Mais toutes ces tentatives ont échoué.Sur la photo: les sommets du Pamir dans la province du Badakhchan. - Sputnik France
4/15
Les Britanniques sont entrés en Afghanistan à trois reprises, l'Union soviétique y a mis les pieds, suivie des États-Unis. Mais toutes ces tentatives ont échoué.
Sur la photo: les sommets du Pamir dans la province du Badakhchan.
© AFP 2022 Massoud Hossaini Les raisons d'une telle attention portée à ce pays montagneux difficilement accessible tiennent à sa position géographique. L'Afghanistan est appelé le carrefour de l'Eurasie: des points de vue géopolitique et militaire, il est situé dans un endroit très stratégique.
Sur la photo: un Afghan âgé dans la cour d'une maison de la vieille ville d'Hérat.
Les raisons d'une telle attention portée à ce pays montagneux difficilement accessible tiennent à sa position géographique. L'Afghanistan est appelé le carrefour de l'Eurasie: des points de vue géopolitique et militaire, il est situé dans un endroit très stratégique.Sur la photo: un Afghan âgé dans la cour d'une maison de la vieille ville d'Hérat. - Sputnik France
5/15
Les raisons d'une telle attention portée à ce pays montagneux difficilement accessible tiennent à sa position géographique. L'Afghanistan est appelé le carrefour de l'Eurasie: des points de vue géopolitique et militaire, il est situé dans un endroit très stratégique.
Sur la photo: un Afghan âgé dans la cour d'une maison de la vieille ville d'Hérat.
© AFP 2022 Wakil KohsarAucun autre pays au monde n’a une telle importance stratégique. Avec un pied en Afghanistan, il est possible d’influencer la Chine, l'Inde et le Pakistan, l'Iran, le monde arabe, la Turquie, tout le Moyen-Orient et l'Asie centrale, et à travers elle, la Russie.
Sur la photo: des habitants de la province de Bamiyan et des militants sur le site où se trouvait l'une des deux statues géantes de Bouddha à l'occasion du 20e anniversaire de sa destruction par les talibans*.
Aucun autre pays au monde n’a une telle importance stratégique. Avec un pied en Afghanistan, il est possible d’influencer la Chine, l'Inde et le Pakistan, l'Iran, le monde arabe, la Turquie, tout le Moyen-Orient et l'Asie centrale, et à travers elle, la Russie.Sur la photo: des habitants de la province de Bamiyan et des militants sur le site où se trouvait l'une des deux statues géantes de Bouddha à l'occasion du 20e anniversaire de sa destruction par les talibans*. - Sputnik France
6/15
Aucun autre pays au monde n’a une telle importance stratégique. Avec un pied en Afghanistan, il est possible d’influencer la Chine, l'Inde et le Pakistan, l'Iran, le monde arabe, la Turquie, tout le Moyen-Orient et l'Asie centrale, et à travers elle, la Russie.
Sur la photo: des habitants de la province de Bamiyan et des militants sur le site où se trouvait l'une des deux statues géantes de Bouddha à l'occasion du 20e anniversaire de sa destruction par les talibans*.
© Sputnik . Yurma Tolamo / Aller dans la banque de photosEn raison de sa position géographique, l'Afghanistan est devenu le centre de nombreux mouvements occultes et religieux.
Sur la photo: vue d'Hérat.
En raison de sa position géographique, l'Afghanistan est devenu le centre de nombreux mouvements occultes et religieux.Sur la photo: vue d'Hérat. - Sputnik France
7/15
En raison de sa position géographique, l'Afghanistan est devenu le centre de nombreux mouvements occultes et religieux.
Sur la photo: vue d'Hérat.
© AP Photo / Rahmat GulPédalos arrimés dans un des lacs de Band-e Amir dans le centre de l'Afghanistan.

Pédalos arrimés dans un des lacs de Band-e Amir dans le centre de l'Afghanistan. - Sputnik France
8/15
Pédalos arrimés dans un des lacs de Band-e Amir dans le centre de l'Afghanistan.

© AFP 2022 Sajjad HussainActuellement, 90% des Afghans sont des musulmans sunnites.
Sur la photo: des habitantes de Kaboul dans une rue de la ville.

Actuellement, 90% des Afghans sont des musulmans sunnites.Sur la photo: des habitantes de Kaboul dans une rue de la ville. - Sputnik France
9/15
Actuellement, 90% des Afghans sont des musulmans sunnites.
Sur la photo: des habitantes de Kaboul dans une rue de la ville.

© AFP 2022 Joel SagetCertains Afghans sont adeptes de sectes soufies.
Sur la photo: le site où les talibans* ont détruit les statues géantes de Bouddha dans la province de Bamiyan.
Certains Afghans sont adeptes de sectes soufies.Sur la photo: le site où les talibans* ont détruit les statues géantes de Bouddha dans la province de Bamiyan. - Sputnik France
10/15
Certains Afghans sont adeptes de sectes soufies.
Sur la photo: le site où les talibans* ont détruit les statues géantes de Bouddha dans la province de Bamiyan.
© AFP 2022 Aref KarimiLe courant chiite de l'islam prévaut chez les Hazaras du Hazaradjat, faisant partie des tribus pachtounes, ainsi que chez certains clans de Tadjiks et à Hérat.
Sur la photo: des croyants à la Grande Mosquée du Vendredi à Hérat lors de la célébration de l'Aïd al-Adha.
Le courant chiite de l'islam prévaut chez les Hazaras du Hazaradjat, faisant partie des tribus pachtounes, ainsi que chez certains clans de Tadjiks et à Hérat.Sur la photo: des croyants à la Grande Mosquée du Vendredi à Hérat lors de la célébration de l'Aïd al-Adha. - Sputnik France
11/15
Le courant chiite de l'islam prévaut chez les Hazaras du Hazaradjat, faisant partie des tribus pachtounes, ainsi que chez certains clans de Tadjiks et à Hérat.
Sur la photo: des croyants à la Grande Mosquée du Vendredi à Hérat lors de la célébration de l'Aïd al-Adha.
© AP Photo / Zaheeruddin AbdullahDans les montagnes au nord-est du Pamir, vivent les ismaéliens, l'une des branches du chiisme. En Afghanistan, se trouvent aussi des chrétiens ainsi que des groupes professant le bouddhisme et le zoroastrisme.
Sur la photo: l'une des deux statues géantes de Bouddha de la vallée de Bamiyan, datant du VIe siècle après J.-C., détruites en 2001 par les talibans* (photo d'archive de 1997).
Dans les montagnes au nord-est du Pamir, vivent les ismaéliens, l'une des branches du chiisme. En Afghanistan, se trouvent aussi des chrétiens ainsi que des groupes professant le bouddhisme et le zoroastrisme.Sur la photo: l'une des deux statues géantes de Bouddha de la vallée de Bamiyan, datant du VIe siècle après J.-C., détruites en 2001 par les talibans* (photo d'archive de 1997). - Sputnik France
12/15
Dans les montagnes au nord-est du Pamir, vivent les ismaéliens, l'une des branches du chiisme. En Afghanistan, se trouvent aussi des chrétiens ainsi que des groupes professant le bouddhisme et le zoroastrisme.
Sur la photo: l'une des deux statues géantes de Bouddha de la vallée de Bamiyan, datant du VIe siècle après J.-C., détruites en 2001 par les talibans* (photo d'archive de 1997).
© AP Photo / Rahmat GulAprès l'arrivée au pouvoir des talibans*, la situation des chrétiens en Afghanistan s'est fortement détériorée. Aujourd'hui, dans ce pays, une seule église fonctionne, et les quelques chrétiens (dont le nombre est estimé de 500 à 8.000 personnes) professent leur foi dans le plus grand secret.
Sur la photo: un garçon marche dans un champ de pavot dans les environs de Jalalabad.
Après l'arrivée au pouvoir des talibans*, la situation des chrétiens en Afghanistan s'est fortement détériorée. Aujourd'hui, dans ce pays, une seule église fonctionne, et les quelques chrétiens (dont le nombre est estimé de 500 à 8.000 personnes) professent leur foi dans le plus grand secret.Sur la photo: un garçon marche dans un champ de pavot dans les environs de Jalalabad. - Sputnik France
13/15
Après l'arrivée au pouvoir des talibans*, la situation des chrétiens en Afghanistan s'est fortement détériorée. Aujourd'hui, dans ce pays, une seule église fonctionne, et les quelques chrétiens (dont le nombre est estimé de 500 à 8.000 personnes) professent leur foi dans le plus grand secret.
Sur la photo: un garçon marche dans un champ de pavot dans les environs de Jalalabad.
© AFP 2022 Shah MaraiArrivés au pouvoir, les talibans* ont déclaré que le pays vivra selon les lois de la charia, ce qui signifie le rejet de nombreux progrès de la civilisation. Les femmes qui ont eu accès à l’enseignement ces dernières années auront probablement plus de mal à continuer.
Sur la photo: une vue de Bamiyan à travers une niche laissée après la destruction d'une statue géante de Bouddha.
Arrivés au pouvoir, les talibans* ont déclaré que le pays vivra selon les lois de la charia, ce qui signifie le rejet de nombreux progrès de la civilisation. Les femmes qui ont eu accès à l’enseignement ces dernières années auront probablement plus de mal à continuer.Sur la photo: une vue de Bamiyan à travers une niche laissée après la destruction d'une statue géante de Bouddha. - Sputnik France
14/15
Arrivés au pouvoir, les talibans* ont déclaré que le pays vivra selon les lois de la charia, ce qui signifie le rejet de nombreux progrès de la civilisation. Les femmes qui ont eu accès à l’enseignement ces dernières années auront probablement plus de mal à continuer.
Sur la photo: une vue de Bamiyan à travers une niche laissée après la destruction d'une statue géante de Bouddha.
© AP Photo / Rahmat GulPour les femmes, le régime taliban* peut signifier la fin de toute liberté: non seulement elles ne pourront pas poursuivre leurs études et trouver un emploi, mais aussi elles ne pourront plus sortir dans la rue sans être accompagnées par un homme. On redoute également que les jeunes filles afghanes soient mariées de force à des combattants.
Sur la photo: un ancien monastère bouddhiste dans les environs de Jalalabad.
Pour les femmes, le régime taliban* peut signifier la fin de toute liberté: non seulement elles ne pourront pas poursuivre leurs études et trouver un emploi, mais aussi elles ne pourront plus sortir dans la rue sans être accompagnées par un homme. On redoute également que les jeunes filles afghanes soient mariées de force à des combattants.Sur la photo: un ancien monastère bouddhiste dans les environs de Jalalabad. - Sputnik France
15/15
Pour les femmes, le régime taliban* peut signifier la fin de toute liberté: non seulement elles ne pourront pas poursuivre leurs études et trouver un emploi, mais aussi elles ne pourront plus sortir dans la rue sans être accompagnées par un homme. On redoute également que les jeunes filles afghanes soient mariées de force à des combattants.
Sur la photo: un ancien monastère bouddhiste dans les environs de Jalalabad.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала