Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des députés appellent Macron à soutenir les forces anti-talibans en Afghanistan

© REUTERS / MOHAMMAD ISMAILAhmad Massoud
Ahmad Massoud - Sputnik France, 1920, 25.08.2021
S'abonner
Plusieurs parlementaires français exhortent Emmanuel Macron à ne pas rester les bras croisés face à l’appel à l’aide lancé par les adversaires des talibans* dans la vallée du Panchir, selon Le Monde.
«Combattre les talibans* avec la même force que Daech*.» Dans une lettre adressée au Président de la République, plusieurs parlementaires appellent à soutenir les forces de résistance afghanes afin d’assurer la «sécurité de la France», rapporte Le Figaro qui a pris connaissance du document.
Le courrier, initié par Éric Ciotti et consigné notamment par les députés Fabrice Brun, Guillaume Peltier ou Stéphane Viry, invite les autorités françaises à s’engager pour prévenir la formation d’un «arc terroriste» s’étendant «du Pakistan au Sahel» et susceptible de «frapper en France sur notre sol des citoyens français».
Les parlementaires attirent ainsi l’«attention» du Président sur la résistance «incarnée par Ahmad Massoud, fils du légendaire commandant Massoud, rejoint par le vice-Président Amrullah Saleh», qui ont annoncé résister dans la vallée du Panchir.
«Leur appel à l’aide et leur demande d’armes, de munitions et de soutien logistique doit être entendu», insistent les signataires du texte,pressant Emmanuel Macron à agir. «Il en va de l’honneur de la France», soulignent-ils.

Évacuation précipitée

Depuis la reprise de l’Afghanistan par les talibans* consécutive au retrait des troupes américaines du pays, la France se démène pour évacuer de Kaboul ses ressortissants et des civils afghans.
Jusqu’ici, près de 60.000 étrangers et Afghans ont pu fuir le pays par avion. Les talibans*, qui ne contrôlent pourtant pas l’aéroport de la capitale, menacent de ne pas laisser les évacuations se poursuivre au-delà du 31 août, avançant que les Afghans les plus qualifiés doivent rester.

Vallée du Panchir

Les talibans* contrôlent la quasi-totalité de l’Afghanistan à l’exception d’une poche de résistance qui s’est formée dans la vallée du Panchir, au nord-est de Kaboul. Plus tôt dans la semaine, les islamistes ont affirmé avoir encerclé la vallée.
Les forces concentrées dans la zone se sont organisées autour du Front national de résistance (FNR), dirigé par Ahmad Massoud, fils du commandant Ahmed Shah Massoud assassiné en 2001 par Al-Qaïda*, et du vice-Président Amrullah Saleh, qui s’est proclamé chef d’État après la fuite du Président Ashraf Ghani aux Émirats arabes unis.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала