Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le ministre de la Défense nommé par les talibans serait un ancien détenu de Guantanamo

© AFP 2021 Thomas WATKINS Guantanamo
Guantanamo - Sputnik France, 1920, 25.08.2021
S'abonner
Les talibans* ont nommé Abdul Qayyum Zakir ministre de la Défense par intérim, d’après la chaîne Al Jazeera. Il avait été capturé et emprisonné à Guantanamo, d’où il a été libéré en 2007. Revenu en Afghanistan, il s’est à nouveau imposé en tant que chef militaire du mouvement islamiste.
Sans avoir encore formé de gouvernement, les talibans* ont déjà nommé un ministre de la Défense par intérim. Il s’agit d’Abdul Qayyum Zakir, figure militaire du mouvement et ex-détenu de Guantanamo, a informé mardi 24 août la chaîne Al Jazeera. Il avait été capturé par l’armée américaine lors de leur intervention en Afghanistan en 2001. Le Pentagone n’a pour l’heure pas commenté cette information.
M.Zakir a été placé en détention dans la célèbre prison de haute sécurité de Cuba, sous contrôle américain. Il a ensuite été transféré en Afghanistan en 2007, cette fois détenu dans une prison de Kaboul gérée par le gouvernement afghan de l’époque. Il en a été libéré deux ans plus tard, une décision toujours incomprise à l’heure actuelle compte tenu de son profil.
«Il fait partie de ceux qui n’auraient jamais dû être libérés de Guantanamo», a commenté pour le New York Times Bill Rogio, spécialiste du mouvement taliban*.
Sans surprise, Abdul Qayyum Zakir a rapidement retrouvé un rôle de chef militaire, d’abord dans la province d’Helmand, dans le sud-ouest du pays, puis pour l’ensemble du mouvement islamiste. En 2014, le Wall Street Journal a toutefois rapporté qu’il a quitté ses fonctions de commandant en raison de tensions entre lui et d’autres chefs.
Il a vraisemblablement gardé une large influence auprès des dirigeants du mouvement, car placé à la tête des troupes qui ont investi le palais présidentiel à Kaboul ce mois-ci, d’après le site d’informations Alarby. M.Zakir est également un opposant historique aux accords de paix entre les talibans* et le gouvernement afghan jusqu’à leur reprise du pouvoir.

Gouvernement

D’après Reuters, les dirigeants talibans* ont commencé les discussions visant à former un nouveau gouvernement, qu’ils promettent plus «inclusif», avec «des personnes hautement compétentes et instruites». Ils ont par ailleurs assuré l’amnistie générale pour les membres de l’ancien gouvernement ainsi que ceux qui ont travaillé pour les Occidentaux.

Évacuations

Mardi 24 août, ils ont demandé de cesser les évacuations des Afghans, permettant désormais uniquement aux citoyens de nationalité étrangère de fuir le pays, et ce uniquement jusqu’au 31 août. Depuis le 15 août, date de la prise de Kaboul, environ 60.000 personnes, Afghans ou étrangers, ont quitté l’Afghanistan, d’après l’AFP.
Joe Biden a confirmé le même jour la fin de la mission américaine dans le pays d’ici la fin du mois, à condition que l’évacuation ne soit pas entravée à l’aéroport de Kaboul. Les pays du G7, à l’issue d’un sommet extraordinaire, ont réclamé plus de temps aux talibans* pour les exfiltrations, y compris des Afghans.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала