Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un rappel vaccinal de J&J augmente le taux d'anticorps

© AP Photo / Chris O'MearaLogo de Johnson & Johnson
Logo de Johnson & Johnson - Sputnik France, 1920, 25.08.2021
S'abonner
Une dose de rappel du vaccin contre le COVID-19 de Janssen, filiale de Johnson & Johnson (J&J), augmente fortement la réponse immunitaire des personnes vaccinées, selon les données préliminaires de deux essais visant à évaluer la pertinence éventuelle d'un tel rappel vaccinal.
Selon ces études conduites par le laboratoire américain et ayant bénéficié de financements fédéraux américains, un rappel de ce vaccin qui ne nécessite qu'une injection "génère une hausse rapide et soutenue des taux d'anticorps dirigés contre la protéine Spike (du coronavirus SARS-CoV-2), neuf fois plus élevée que celle observée 28 jours après l'administration de ce vaccin unidose", explique J&J dans un communiqué.
"Nous avions déjà établi qu'une injection de notre vaccin contre le COVID-19 déclenchait une réponse immunitaire forte et durable, qui persiste au moins huit mois. Avec ces nouvelles données, nous voyons aussi qu'un rappel vaccinal augmente encore les taux d'anticorps spécifiques chez des participants ayant déjà été vaccinés", explique le Dr Mathai Mammen, qui dirige la R&D mondiale de Janssen, division pharmaceutique de J&J.
Malgré l'opposition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui juge nécessaire de augmenter en premier lieu la couverture vaccinale dans les pays en développement, plusieurs pays riches, dont les Etats-Unis ou Israël, ont déjà entamé des campagnes vaccinales de rappel pour tenter d'endiguer les flambées épidémiques associées au variant Delta, très contagieux.
La France prévoit d'en faire autant pour les personnes âgées et fragiles à partir de la rentrée mais la Haute Autorité de santé (HAS) préconise de n'utiliser pour cette campagne que des vaccins à ARNm (soit les vaccins de Pfizer et BioNTech d'une part, et de Moderna d'autre part), plus efficaces contre ce variant d'abord découvert en Inde.
Initialement jugé prometteur, notamment pour les campagnes de vaccination dans les pays en développement, du fait de ses caractéristiques (unidose, conditions de conservation moins contraignantes que pour les vaccins à ARNm), le vaccin anti-COVID de Janssen a été largement délaissé en Europe et aux Etats-Unis, du fait de ses effets indésirables rares mais potentiellement graves (caillots sanguins atypiques, syndrome de Guillain-Barré).
Les autorités sanitaires américaine et européenne ont réaffirmé à plusieurs reprises la balance bénéfices-risques favorable de ce vaccin et les populations susceptibles de le recevoir ont été restreintes afin de limiter les risques.
En France, le vaccin anti-COVID de Janssen est réservé en France aux personnes de plus de 55 ans.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала