Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France se divise en deux sur l’accueil des réfugiés afghans

© REUTERS / Ben Shread/UK MOD Crown copyright 2021/Handoutl'évacuation des civils afghans depuis Kaboul (image d'illustration)
l'évacuation des civils afghans depuis Kaboul (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 26.08.2021
S'abonner
Alors que l’évacuation d’étrangers et d’Afghans depuis Kaboul bat son plein, 54% des Français se disent favorables à l’accueil de ces derniers sur leur sol, selon un sondage de l’Institut CSA réalisé pour CNews les 24 et 25 août. Les chiffres diffèrent grandement entre la France de gauche et la France de droite. La différence d’âge joue également.
À deux jours de son achèvement total, vendredi 27 août au soir, l’opération d’évacuation organisée par Paris a déjà permis d’exfiltrer vers le territoire français plus de 2.000 Afghans, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié mercredi. CNews a ce jour même révélé les résultats d’un sondage de l’Institut CSA sur l’opinion des Français concernant leur accueil.
Une légère majorité (54%) s’est déclarée favorable à l’accueil des réfugiés afghans, bien qu’il y ait de forts clivages en fonction des catégories d’âge et sociale.
Selon CNews, 66% des 18-24 ans sont enclins à accueillir les réfugiés afghans contre de 47 à 48% chez les 35-64 ans.
Quant aux catégories sociales, 59% des plus aisés (CSP+) se prononcent en faveur de l’accueil contre 46% pour les classes populaires.
Les différences en fonction des sympathies politiques sont également tangibles: la gauche est à 76% favorable à cet accueil (83% chez les sondés proches d’EELV), tandis que chez la droite traditionnelle ils ne sont que 42% (Les Républicains).
Du côté de LREM, une large majorité se dit pour l'accueil des réfugiés afghans fuyant les talibans*(67%).

Deux France se font face

En déchiffrant les résultats du sondage dans la matinale de CNews, la directrice du pôle «society» chez CSA, Julie Gaillot, a indiqué qu’«il y a de vrais clivages politiques avec de vraies oppositions» au sein de la population française sur l’accueil des réfugiés afghans.
«Il y a en quelque sorte deux France qui se font face. Une France de gauche qui va être très favorable à l’accueil des réfugiés afghans. Entre sept et huit sympathisants de gauche sur dix. Face à une France de droite qui y est assez nettement opposée, à 71% pour les sympathisants de droite, voire très farouchement pour les sympathisants Rassemblement national qui sont contre à 81%.»

Fin de l’opération française et date butoir

Jean Castex a annoncé jeudi sur RTL que l’opération d’évacuation française en Afghanistan s’achèverait totalement vendredi 27 août au soir, échéance après laquelle «on ne peut plus procéder aux évacuations à partir de l’aéroport de Kaboul».
Lors de son déplacement lundi 23 août à Abou Dhabi où arrivent les avions français en provenance d’Afghanistan, Jean-Yves Le Drian a exprimé la préoccupation de la France quant à la date butoir du 31 août fixée par les États-Unis pour leur retrait militaire d’Afghanistan. Le ministre a jugé qu’il fallait un délai supplémentaire pour mener à bien les opérations en cours.
Le porte-parole des talibans* Zabiullah Mujahid a pour sa part exigé que les évacuations des personnes se trouvant à l’aéroport de Kaboul soient terminées d’ici le 31 août.
«Le 31 août est la date butoir et tout ce qui sera fait plus tard violera l'accord. Il faut évacuer tout le monde avant cette date. Après nous n’autoriserons plus ces opérations, ce sera interdit dans notre pays, nous adopterons une autre position», a-t-il martelé.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала