Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Myanmar: le sort des rohingya au Bangladesh ne doit pas devenir une crise oubliée

© Flickr / United States Mission GenevaAntonio Guterres, Secrétaire général de l'Onu
Antonio Guterres, Secrétaire général de l'Onu - Sputnik France, 1920, 26.08.2021
S'abonner
Le sort des déplacés rohingya au Bangladesh quatre ans après le début de leur exode du Myanmar "ne doit pas devenir une crise oubliée", a plaidé le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.
"Cela fait aujourd’hui quatre ans qu’a commencé le déplacement massif de réfugiés rohingya et d’autres communautés de l’État rakhine au Myanmar vers le Bangladesh. Actuellement, près d’un million de réfugiés rohingya continuent de vivre dans des conditions désastreuses", a déploré M. Guterres dans une déclaration publiée mercredi par son porte-parole.
Le chef de l'ONU a demandé qu’une "action urgente soit entreprise pour aider à réaliser des progrès significatifs dans la création de conditions propices au retour sûr, volontaire, digne et durable" des réfugiés au Myanmar.
"Il est essentiel de s’attaquer aux causes profondes de la discrimination systématique, de la privation du droit de vote et de la violence communautaire au Myanmar", a-t-il dit.
Tout en en appelant la communauté internationale à "continuer d’agir en solidarité avec les réfugiés rohingya, ainsi qu’avec le Gouvernement et le peuple bangladais, qui les accueillent généreusement", M. Guterres a assuré que l’ONU "reste déterminée à continuer d’apporter un soutien actif".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала