Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une nouvelle explosion se produit près de l'aéroport de Kaboul

© REUTERS / Ahmad MasoodAéroport international Hamid-Karzaï de Kaboul (archive photo)
Aéroport international Hamid-Karzaï de Kaboul (archive photo)  - Sputnik France, 1920, 26.08.2021
S'abonner
Une troisième déflagration s'est produite dans la zone de l'aéroport de Kaboul, théâtre de deux explosions meurtrières ce jeudi 26 août, rapporte le correspondant de Sputnik sur le terrain.
Une nouvelle explosion a retenti à proximité de l'aéroport de la capitale afghane, déjà frappé par deux autres plus tôt dans la journée, a annoncé le correspondant de Sputnik.
La chaîne Al-Arabiya a pour sa part évoqué deux nouvelles déflagrations survenues près de l'infrastructure. Les attaques précédentes, perpétrées dans la zone où sont massés des milliers d'Afghans désireux de quitter le pays repris par les talibans*, avaient fait près de 60 morts et 150 blessés, selon les médias.

Douze soldats US tués

La chaîne Fox News a fait état de la mort d'au moins une dizaine de militaires américains dans les explosions revendiquées par les djihadistes de Daech*. Le Pentagone a par la suite confirmé la mort de 12 de ses soldats dans les attaques, tout en promettant de poursuivre les évacuations.
Le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, a présenté ses condoléances aux familles des victimes:
Pour autant, Washington n'a pas l'intention de dépêcher des troupes supplémentaires en Afghanistan suite aux attentats de jeudi, a déclaré le général Kenneth McKenzie, tout en menaçant Daech* de représailles en cas de nouvelles attaques.
Le haut gradé a d'ailleurs fait savoir que les États-Unis partageaient avec les talibans* les informations sur les attentats terroristes en préparation en Afghanistan.

Avertissements de menaces

Diverses agences de renseignement occidentales avaient auparavant mis en garde contre le fort risque d'attentat à l'aéroport de Kaboul. Les États-Unis, qui comptent encore 5.200 soldats dans la capitale, avaient appelé les Afghans à éviter les abords de l'aéroport en raison de «menaces crédibles».
En réaction aux attentats, le chef de la minorité républicaine à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a appelé sa présidente démocrate Nancy Pelosi à rappeler d'urgence les parlementaires à Washington avant le 31 août.
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a convoqué les membres permanents du Conseil de sécurité (États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine) pour évoquer la situation chaotique en Afghanistan, a annoncé l'AFP en se référant à différents diplomates. La réunion est programmée pour lundi 30 août.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала