Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Biden envisage de mettre en place une vaccination tous les cinq mois contre le Covid

© REUTERS / EVELYN HOCKSTEINJoe Biden
Joe Biden - Sputnik France, 1920, 28.08.2021
S'abonner
Avec la diminution au fil du temps de l'efficacité des vaccins anti-Covid-19, plusieurs pays lancent des vaccinations de rappel pour tenter d'endiguer les flambées épidémiques associées au variant Delta. Les États-Unis n’excluent déjà pas le principe d’une dose supplémentaire tous les cinq mois, alors que l’OMS déconseille ce type de campagne.
Face aux ravages du variant Delta et à la recrudescence record d’hospitalisations aux États-Unis, la Maison-Blanche a annoncé le 18 août que les Américains pourront recevoir une troisième dose à compter du 20 septembre s’ils ont reçu leurs deux premières doses huit mois auparavant. Cependant, après sa rencontre du 27 août avec le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et maladies infectieuses, Joe Biden a évoqué la nécessité d’un rappel vaccinal tous les cinq mois.
«La question se pose: cette période ne devrait-elle pas être inférieure à huit mois? Doit-elle couvrir cinq mois? C’est en discussion», a déclaré le Président Biden lors de cette rencontre à Washington avec le Premier ministre israélien Naftali Bennett.

Israël a déjà commencé

Avant les États-Unis, Israël est devenu le premier pays à commencer à administrer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19, en proposant d’abord le sérum Pfizer/BioNtech aux personnes âgées de plus de 60 ans, avant d’élargir la cible aux personnes âgées de 40 ans et plus dont la deuxième dose a été administrée au moins cinq mois auparavant.
Selon les données du ministère israélien de la Santé et des scientifiques interrogés par Reuters, la pandémie s'est atténuée depuis 10 jours dans la première tranche d'âge, au sein de laquelle plus d'un million de personnes ont reçu une troisième dose de vaccin. Le taux de propagation du virus parmi les personnes vaccinées âgées de 60 ans et plus a commencé à diminuer progressivement vers le 13 août et est passé en dessous de 1.

Campagne de rappel vaccinal en France

La campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 sera lancée le mois prochain en France, avec notamment une reprise mi-septembre des vaccinations dans les maisons de retraite, a annoncé le 26 août le Premier ministre.
«À partir du 12-13 septembre, redémarrage de la campagne systématique après recueil du consentement pour les "troisièmes doses" dans les Ehpad», a déclaré sur RTL le chef du gouvernement.
En fin de journée, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a évoqué un début de campagne dans les maisons de retraite entre le 11 et le 15 septembre, en espérant qu'elle puisse être lancée dès le 11. Il a précisé qu'elle durerait quatre semaines et serait donc terminée mi-octobre dans les Ehpad. Pour les autres publics concernés par cette possibilité de rappel, soit les 65 ans et plus et les personnes à risques, les prises de rendez-vous seront ouvertes dès lundi et les injections pourront commencer dès le 1er septembre, a ajouté Olivier Véran, soulignant toutefois qu'un délai de six mois devra s'être écoulé depuis l'administration de la précédente dose.

Mises en garde

Dans ses préconisations rendues le 24 août, la HAS a cependant souligné que son avis était «conditionné à la validation de ce rappel par l'Agence européenne du médicament», puisque les autorisations de mise sur le marché actuellement accordées aux différents vaccins ne prévoient pas de rappel.
La Commission européenne a rappelé jeudi que les pays de l'UE ayant décidé de lancer des campagnes de rappel vaccinal contre le Covid-19 pourraient s'exposer à des risques juridiques accrus, dans la mesure où l'administration d'un rappel n'a pas encore été recommandée par l'Agence européenne des médicaments (AEM).
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour sa part déconseillé à plusieurs reprises ces derniers mois ce type de campagne, jugeant nécessaire dans un premier temps de faire progresser la couverture vaccinale dans les pays en développement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала