Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les astronomes mettent en garde contre les risques issus d’une série d’éruptions solaires en cours - vidéo

Le soleil  - Sputnik France, 1920, 29.08.2021
S'abonner
Tandis qu’une activité solaire plus active que d’habitude a été enregistrée par des scientifiques russes et américains, avec une série d’éruptions depuis quelques jours, les astronomes des deux pays préviennent de la possibilité que des tempêtes géomagnétiques frappent la Terre ce week-end.
Depuis déjà trois jours, les scientifiques américaines et russes enregistrent des éruptions solaires. L'Observatoire spatial de la NASA, qui étudie le Soleil, a capté vendredi 27 août un tsunami sur l’étoile.
Des tempêtes géomagnétiques mineures pourraient se créer ce week-end, alerte le service météorologique national établi à Seattle.
Pour sa part, l’indicateur de l’activité de notre étoile a été élevé jusqu'au niveau orange par le laboratoire d'Astronomie et de radiologie du Soleil près l'Académie russe des Sciences.
L'Observatoire spatial de la NASA pour étudier la dynamique solaire Solar Dynamics Observatory (SDO) a été lancé en 2010. Pendant cette période, elle a obtenu et partagé plus de cent millions d'images du Soleil.

La plus forte éruption solaire depuis plusieurs années

Le 3 juillet 2021, les scientifiques ont enregistré une importante éruption solaire de classe X, la plus grande depuis 2017.
Selon les données recueillies par les chercheurs russes, un phénomène de ce genre est relativement rare: l’énergie s’est libérée presque instantanément, sous la forme d’une explosion puissante de courte durée. Cela n’a duré qu’environ 16 minutes. D'autres types d'éruptions solaires peuvent continuer plusieurs heures.
Celle-ci a été la conséquence d'une très forte croissance de l'activité de l’étoile, qui a commencé le 3 juillet. Aucun précurseur n'avait été observé, et le fait lui-même du passage du Soleil d'un état assez tranquille à un si intense et ce, sur une période si brève, était complètement inattendu.
En seulement 24 heures le 3 juillet, une dizaine d’éruptions ont été recensées, dont trois de niveau M et un certain nombre de classe C.
Pour rappel, la forte activité précédente avait été enregistrée en mai 2021, quand au moins 17 jaillissements s’étaient produits sur l’étoile en deux jours.

La classification des éruptions et leur influence

Les éruptions solaires sont classées en fonction de leur puissance avec le code A, B, C, M et X. Selon les dires du directeur de laboratoire russe de l'Académie des Sciences, Sergueï Cousine, les nuages de plasma que le Soleil projette alors peuvent causer sur Terre, deux ou trois jours, aprèsune tempête magnétique.
Une de faible intensité peut provoquer des défaillances mineures du réseau électrique, affecter la migration des oiseaux et d’autres animaux et avoir des répercussions plus fortes sur les systèmes d'ondes courtes et de navigation, ainsi qu'être la raison de changements de tension dans les dispositifs industriels.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала