Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La vaccination aurait épargné 47.000 décès dus au Covid en France

© AFP 2021 PHILIPPE LOPEZDans un centre de vaccination en France
Dans un centre de vaccination en France - Sputnik France, 1920, 30.08.2021
S'abonner
Alors que le pass sanitaire, censé encourager la vaccination, est décrié par certains, des scientifiques français ont publié une étude suggérant qu’il a été possible d’éviter presque 50.000 morts depuis le début de l’année grâce à la vaccination.
Des chercheurs de l’université de Montpellier, du centre hospitalier universitaire (CHU) de Nîmes et du CHU de Caen se sont penchés sur le nombre de décès et d’hospitalisations qui ont pu être évités grâce à la vaccination. L’étude est parue en prépublication, ce qui signifie qu’elle n’a pas encore été validée par les pairs.
Ainsi, ils se sont intéressés au nombre d’admissions en soins critiques pour cause de Covid ainsi qu’au nombre de décès qu’il a été possible d’éviter depuis le début de l’année. Dans les deux cas, ils comparent la situation réelle et une courbe de projection pour comprendre ce qui se serait passé sans vaccination.
Ils en tirent deux chiffres: la vaccination a permis d’épargner 39.100 entrées en soins critiques et d’éviter 47.400 morts. Ces estimations correspondent à une réduction respective de 46% et de 57% par rapport aux valeurs qui auraient été atteintes.

Jusqu’à la fin de l’année

Qui plus est, l’étude se projette sur la situation jusqu’à la fin de l’année et affirme qu’au 31 décembre prochain les chiffres auraient été respectivement de 67.000 et 78.700. Les chercheurs rappellent cependant que ces chiffres présentent une marge d'erreur comprise entre 26.100 et 57.100 pour le nombre d’admissions en réanimation et entre 36.200 et 62.800 pour les décès.
Les résultats de ces travaux doivent pourtant être relativisés.
«Peut-être que les gens auraient fait davantage attention sans les vaccins», a expliqué au Parisien Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies à l’université de Montpellier, l’un des auteurs principaux de l’étude.
En outre, les taux d'efficacité du vaccin ne varient pas dans le temps, alors qu’il est évident aujourd’hui que le variant Delta résiste mieux aux préparations biologiques.
Mais quoi qu’il en soit, «c’est un travail sérieux», estime l’épidémiologiste Mahmoud Zureik.
«Les résultats ne sont pas surprenants, mais il faut les prendre comme un ordre de grandeur et non pas comme un bilan précis», indique-t-il.

Le pass sanitaire

Le gouvernement prend d’ailleurs des mesures pour encourager la vaccination de la population et a introduit notamment le pass sanitaire, qui est élargi une nouvelle fois ce 30 août. Désormais, il devient obligatoire non seulement pour les clients, mais également pour les salariés en contact avec le public dans les restaurants, cinémas, musées ou les trains grandes lignes.
Entretemps, les nombreux opposants à ce document sont descendus dans les rues le 28 août pour un septième week-end consécutif. Le ministère de l’Intérieur et le Nombre jaune ont cité respectivement les chiffres de 160.000 et 319.000 manifestants.

Plus de 4 millions de morts

Depuis la découverte du coronavirus, en décembre 2019 en Chine, la pandémie a emporté plus de 114.500 personnes en France, selon les derniers chiffres de l’université Johns-Hopkins.
Dans le monde, le Covid a fait plus de 4,5 millions de morts sur plus de 216,5 millions de cas recensés. Le triste «leadership» appartient toujours aux États-Unis, avec plus de 637.000 morts, suivis du Brésil et de l’Inde.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала