Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les cinémas saignés à blanc depuis l’instauration du pass sanitaire, près de 50 millions de pertes recensées

© Photo pixabay / Derks24Une salle de cinéma
Une salle de cinéma - Sputnik France, 1920, 30.08.2021
S'abonner
La mise en place du pass sanitaire dans les salles de cinéma a visiblement rebuté les spectateurs. Le manque à gagner est important, a souligné un spécialiste sur Franceinfo.
Alors que les effets du pass sanitaire sur la fréquentation des restaurants font débat au ministère de l’Intérieur, c’est au tour des cinémas de dresser le bilan. Soumises à la mesure depuis le 21 juillet, les salles obscures l’ont payée au prix fort, comme l’a expliqué à Franceinfo Richard Patry, président de la Fédération nationale.
«La mise en place du pass sanitaire a coûté près de sept millions d'entrées au cinéma. Ça veut dire près de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires pour l'ensemble du secteur qui est parti en fumée», a ainsi déclaré le responsable à la radio d’information.
Des pertes importantes, doublées de désagréments pour les professionnels, le pass ayant été «très compliqué» à mettre en place, dans un climat de précipitation, ajoute Richard Patry. Comme chez les restaurateurs, les professionnels attendent désormais que le gouvernement prolonge certaines aides, comme le fonds de solidarité, pour remédier à cette baisse d’activité.
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a d’ailleurs concédé que la situation n’était pas rose pour les cinémas, parlant sur Franceinfo d’une baisse de 30% de la fréquentation, depuis l’instauration du pass. La ministre voit malgré tout un signe d’espoir dans le succès de certains films français, comme Kaamelott ou OSS 117.
Roselyne Bachelot a par ailleurs mis en garde les salariés du secteur culturel en contact avec le public, qui seront eux aussi astreints au pass sanitaire à compter du 30 août. Après une première semaine «pédagogique», les récalcitrants pourront se voir retirer leur salaire, a averti la ministre.
Mme Bachelot doit rencontrer sous peu les professionnels du cinéma, pour envisager une éventuelle poursuite des aides.

Fréquentation en berne partout

L’extension du pass sanitaire à de nombreux lieux de loisirs et de culture semble avoir porté un coup à leur économie. Outre les cinémas, les salles sport ont aussi eu à pâtir de la mesure. Près de 20% des clubs ont même connu une baisse de 50% de leur fréquentation, selon la Fédération nationale des entreprises des activités physiques de loisirs.
Le constat n’est guère plus réjouissant pour les forains, qui affichaient des diminutions de fréquentation de 60 à 80%, quelques jours après l’entrée en vigueur du pass. Un «coup de grâce» en pleine saison estivale, avait alors déclaré à Sputnik Xavier Saget, de la Fédération des forains de France.
Le cas des restaurateurs est plus délicat et a entraîné des querelles sémantiques à Bercy. Alors que de nombreux professionnels assurent avoir perdu des clients à cause du pass sanitaire, Bruno le Maire a pour sa part affirmé que la consommation s’était accrue début août «y compris dans les restaurants», sur France 2.
Le ministre de l’Économie a souligné que les factures de cartes bleues avaient augmenté de 5% pour la semaine du 9 au 15 août dans les restaurants, sans pour autant parler de la fréquentation.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала