Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

À Marseille, la moitié des écoliers ne savent pas nager?

Un enfant qui nage - Sputnik France, 1920, 01.09.2021
S'abonner
Emmanuel Macron, en déplacement à Marseille, devrait se pencher en particulier sur le manque d'équipements sportifs dans la ville. Ceci conduit notamment au fait, pour le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel, que les enfants de cette métropole en bord de mer ne savent pas beaucoup nager.
Alors qu’Emmanuel Macron entame ce mercredi un déplacement de trois jours à Marseille, le candidat à la présidentielle Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste, a révélé le 31 août sur CNews un problème particulier dans cette ville côtière. À savoir, un manque important de piscines pour les enfants.
«Il y a aujourd'hui seulement, je crois, 12 piscines pour 144 écoles. La moitié des gamins qui vont entrer en sixième ne savent pas nager. Ils habitent Marseille, au bord de la mer, et la moitié des gamins ne savent pas nager!»
Il a appelé à investir dans les équipements sportifs.

Un paradoxe

En effet, le problème semble réel dans cette ville disposant de 57 kilomètres de littoral mais, paradoxalement, avec le plus faible taux d’enfants sachant nager à leur entrée en sixième. 40 à 50% d’entre eux ne le savent pas à la fin du CM2, ce qui est beaucoup plus que dans le reste du pays, selon une enquête menée par la ville, précise BFM TV. 
Au niveau national, une étude réalisée par le ministère des Sports en 2019 montrait que 88,5% des enfants de CM2 estimaient savoir nager «bien ou assez bien».
Pour les 77.000 enfants de la ville scolarisés en primaire, Marseille compte en réalité 14 piscines municipales. D’ailleurs, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans en France, constatait en août Santé publique France. Les noyades accidentelles sont responsables d’environ 1.000 décès chaque année.

Un problème qui perdure

D'après une étude réalisée par la mairie en fin d'année dernière dans une partie des collèges de Marseille et des clubs de natation, entre 35 et 40% des collégiens ne savent pas du tout nager, relate Franceinfo.
En 2018 déjà, la Cour des comptes pointait, dans un rapport, la pénurie de piscines dans cette ville et critiquait le modèle «obsolète» de celles municipales. En trois ans, la situation ne s’est pas améliorée.
Un problème de plus pour le Président à régler dans la région.
 
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала