Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Gazprom annonce quand l’Europe recevra du gaz russe via le Nord Stream 2

© Sputnik . Service de presse d'Eugal / Aller dans la banque de photosLe gazoduc européen Eugal, qui recevra du gaz du Nord Stream 2 (archive photo)
Le gazoduc européen Eugal, qui recevra du gaz du Nord Stream 2 (archive photo) - Sputnik France, 1920, 02.09.2021
S'abonner
Le nouveau gazoduc Nord Stream 2, qui traverse la mer Baltique, commencera à fournir du gaz russe en Europe dès 2021, selon le PDG du groupe gazier Gazprom.
Les pays européens pourront recevoir les premières onces d’or bleu russe via le gazoduc Nord Stream 2 dès 2021, a déclaré ce jeudi 2 septembre Alexeï Miller, PDG du géant gazier russe Gazprom, lors d’une réunion en duplex consacrée à la Journée russe de l’industrie pétrogazière.
«Nous pourrons livrer du gaz via le Nord Stream 2 au marché européen d’ici la fin de l’année, pendant la saison de chauffage actuelle», a indiqué M.Miller.
Nikolaï Choulguinov, ministre russe de l’Énergie, a aussi donné cette date lors du Forum économique oriental 2021, qui s’est ouvert ce 2 septembre à Vladivostok.
Selon le vice-Premier ministre russe, Alexandre Novak, un autre groupe pétrogazier russe, Rosneft, souhaite lui aussi exporter du gaz via le Nord Stream 2. Le gouvernement russe examine actuellement la demande qui lui a été faite en ce sens.

En Russie, tout est prêt

La Russie a tout fait pour garantir la mise en service du gazoduc, a ajouté M.Miller.
Selon lui, les installations de production de gaz sont prêtes sur la péninsule de Yamal, tout comme le Couloir de transport de gaz du Nord, créé en 2014-2017 pour les gisements locaux et comprenant plusieurs gazoducs.
En août, Gazprom avait précisé que le volume de gaz transporté par le Nord Stream 2 en 2021 pourrait atteindre 5,6 milliards de mètres cubes.

Nord Stream 2 et ses détracteurs

Le Nord Stream 2, en phase finale de chantier, relie la Russie à l’Allemagne par le fond de la mer Baltique. Ses deux conduites pourront transporter 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Fin juillet, les travaux de construction étaient achevés à 99%. Le 20 août, Vladimir Poutine a déclaré qu’il ne restait à poser que 15 kilomètres de tubes du tronçon sous-marin.
L’Ukraine, qui craint de perdre les revenus qu'elle tire du transit de gaz russe par son territoire, ainsi que les États-Unis qui font la promotion de leur gaz naturel liquéfié en Europe, s’opposent à la construction du Nord Stream 2. Washington a instauré des sanctions contre le gazoduc en décembre 2019.
En juillet, l’Allemagne et les États-Unis ont publié une déclaration conjointe sur les mesures de soutien à l'Ukraine, la sécurité énergétique européenne et les objectifs communs de protection du climat. Les deux pays ont formulé des conditions au fonctionnement du Nord Stream 2. Selon le texte, Kiev et Bruxelles souhaitent que le transit de gaz russe via l'Ukraine continue après 2024. Berlin a promis d’œuvrer pour la prolongation de l'accord ukraino-russe pour 10 ans et de nommer un envoyé spécial chargé des négociations à ce sujet. L’Allemagne s'est en outre engagée à demander l’adoption de sanctions contre la Russie si elle utilisait l'énergie comme arme contre les pays européens.
Moscou a plusieurs fois rappelé que le Nord Stream 2 était un projet purement économique qui profiterait à l’Union européenne comme à la Russie. Les autorités russes assurent que leur accord avec l’Ukraine sur le transit de gaz sera respecté jusqu’à son expiration et confirment qu’elles n’ont pas l’intention de renoncer à employer les gazoducs ukrainiens.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала