Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Je n'arrive pas à respirer»: bien que vacciné, un célèbre boxeur testé positif au coronavirus – vidéo

Lit d'hôpital - Sputnik France, 1920, 04.09.2021
S'abonner
Après avoir été testé positif au Covid-19, malgré le fait qu'il soit complètement vacciné, l’ancien boxeur Oscar De La Hoya a été hospitalisé. Il a dit se sentir très «mal» et «avoir du mal à respirer».
Plusieurs spécialistes et études notent que les vaccins contre le Covid-19 protègent des formes graves de la maladie, mais pas du risque de tomber malade. Ainsi, malgré le fait qu’il ait été complètement vacciné, l’ex-champion de boxe de 48 ans Oscar De La Hoya a été testé positif au coronavirus et hospitalisé, comme il l’a annoncé le 3 septembre sur son compte Twitter.
«Je voulais que vous entendiez directement de moi qu'en dépit du fait que je sois complètement vacciné, j'ai contracté le Covid», annonce-t-il dans une vidéo publiée sur le réseau social le montrant allongé sur un lit médicalisé. Il ajoute qu’il ne pourra pas combattre la semaine prochaine.
De La Hoya avait annoncé son retour sur le ring fin mars et se préparait pour son combat qui devait avoir lieu la semaine prochaine et qu’il a donc dû reporter.
«Je suis actuellement à l’hôpital pour y être soigné mais j’espère pouvoir remonter sur le ring avant la fin de l’année», avance-t-il sur Twitter.

Protection contre les formes graves

Le 26 août, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a rappelé que le vaccin était utile pour se prémunir des formes graves du virus.
De plus, une récente étude de l’Imperial College de Londres, menée sur 100.000 personnes au Royaume-Uni, a conclu à une «efficacité imparfaite du vaccin contre l'infection», jugeant les médicaments efficaces à 49% contre les contaminations chez les 18 à 64 ans.
En outre, il n’est pas précisé quel vaccin a été administré au boxeur, mais selon un rapport des Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique, publié le 24 août, l’efficacité des vaccins de Pfizer et de Moderna contre le coronavirus pour prévenir l’infection a diminué de 91% à 66%, alors que le variant Delta est devenu dominant aux États-Unis.

Campagnes vaccinales de rappel

Avec la diminution au cours du temps de l’efficacité des vaccins anti-Covid-19, plusieurs pays, dont les États-Unis et Israël, ont déjà lancé des campagnes vaccinales de rappel pour tenter d’endiguer les flambées épidémiques associées au variant Delta du SARS-CoV-2, initialement découvert en Inde et très contagieux.
Cependant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déconseillé à plusieurs reprises ces derniers mois ce type de campagne, jugeant nécessaire dans un premier temps de faire progresser la couverture vaccinale dans les pays en développement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала