Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Après le Covid-19, la grippe va-t-elle frapper plus fort?

Un médecin - Sputnik France, 1920, 06.09.2021
S'abonner
Presque absente lors de la saison 2020-2021, la grippe risque d’être plus virulente cet hiver, selon un virologue belge et le régulateur sanitaire russe. Afin de renforcer les systèmes immunitaires qui pourraient être doublement atteints en comptant le Covid-19, plusieurs pays recommandent de se faire vacciner dès que possible.
Après la quasi-absence de la grippe en 2020-2021, celle-ci risque de frapper massivement la population en parallèle du Covid-19, alertent des spécialistes belge et russe. Face à une éventuelle résurgence de l’infection, les autorités sanitaires de plusieurs pays ont déjà publié leurs recommandations, comme elles le font chaque année.

Prescriptions belges

En Belgique, le Conseil supérieur de la santé a appelé en juin les personnes de plus de 65 ans et les malades chroniques à se faire vacciner en priorité contre la grippe. Le risque d’en subir une vague plus virulente a été évoqué par le professeur de virologie et d’immunologie Bernard Rentier, cité par RTL info.
«On aura loupé des épisodes et on pourrait se retrouver devant un virus qu'on n’aura pas du tout connu». Il a également rappelé que les fortes vagues épidémiques en 2017 et 2018 avaient suivi la saison 2016 caractérisée par la faible présence des virus grippaux.
Cependant, les autorités sanitaires de plusieurs pays prônent la vaccination contre la grippe sur fond de circulation du Covid-19, sans émettre de prévisions spécifiques.

Avis français

Les données de surveillance épidémiologique pour les saisons 2020-2021 montrent une très faible circulation active de virus grippaux (de type A et B) aussi bien dans l’Hexagone que dans d’autres pays européens et dans ceux de l’hémisphère sud, indique un avis de la Haute autorité de Santé (HAS) publié le 12 mai 2021.
L’institution a insisté sur le fait que l’absence d’épidémie pendant la saison précédente ne devait pas influencer sur le délai du début de la campagne de vaccination contre la grippe, une infection qui cause des milliers de décès par an. L’hypothèse d’une circulation anticipée est toutefois peu probable en raison du maintien des mesures sanitaires anti-Covid (distanciation sociale, gestes barrières, port du masque) qui ont un effet sur la transmission des virus grippaux, a précisé la HAS.
L’administration concomitante du rappel des vaccins contre le Covid-19 et contre la grippe «dès lors qu’une personne sera éligible aux deux vaccinations» a été prescrite par le régulateur français dans un avis datant du 24 août 2021.
La couverture vaccinale antigrippale en France pour la saison 2020-2021 est estimée à 55,1 % pour les personnes à risque de forme grave, a souligné la HAS.

Prescriptions américaines

Aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont mis à jour fin août leurs recommandations face à l’éventuelle épidémie de grippe. Le régulateur américain prescrit une vaccination annuelle pour tous les adultes et les enfants à partir de six mois sans contre-indications. Plusieurs vaccins seront disponibles contre les types A (H1N1 et H3N2) et B (lignées Victoria et Yamagata). Les souches H3N2 et Yamagata étaient toutefois introuvables par les chercheurs américains depuis l’arrivée du Sars-CoV-2.
Les CDC soulignent que la vaccination contre la grippe reste un outil important pour la prévention des maladies respiratoires potentiellement graves, ce qui pourrait réduire les tâches pesant sur le système de santé pendant l’épidémie continue de Covid-19.

Point de vue russe

En Russie, plusieurs cas de contaminations par le H3N2 ont déjà été constatés, bien que la situation reste stable du point de vue de la circulation de la grippe, a indiqué début septembre la directrice de l’agence sanitaire russe, Anna Popova: «Ce n’est pas le meilleur indicateur pronostique».
Elle a également pointé l’importante de la vaccination contre le Covid-19 et la grippe car une personne atteinte par les deux virus est davantage exposée aux problèmes de santé. D’après Mme Popova, le délai entre les deux injections doit être de plus d’un mois.

Où en est-on avec les virus grippaux?

Selon les données présentées par le portail Flu News Europe de l’OMS, aucune circulation de virus grippaux dans l’UE, sauf en Estonie et Slovaquie, n’a été détectée pendant la 32e semaine de l’année, soit du 9 au 15 août. Cependant, ces deux pays ne présentent qu’un niveau épidémique faible.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала