Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Congrès mondial de l'UICN: appel aux gouvernements à être plus ambitieux en matière de protection de la nature

© AFP 2021 LUDOVIC MARINDiscours inaugural d'Emmanuel Macron au congrès mondial de la nature de l'IUCN
Discours inaugural d'Emmanuel Macron au congrès mondial de la nature de l'IUCN - Sputnik France, 1920, 07.09.2021
S'abonner
Les gouvernements de par le monde sont appelés à se montrer plus ambitieux pour protéger la nature lors des prochaines négociations internationales.
Cet appel a été lancé mardi par plus d'une centaine d'ONG, de représentants d'entreprises et de collectivités, à l'occasion du congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).
Le Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tient du 3 au 11 septembre à Marseille, est l'un des premiers événements de grande ampleur sur l’environnement depuis le début de la pandémie de Covid-19, avant la COP15 de la Convention sur la diversité biologique à Kunming, en Chine, et la COP26 sur le changement climatique à Glasgow, en Écosse.
Les négociations en cours pour un nouveau cadre mondial de protection de la biodiversité représentent «une opportunité unique pour le monde en une décennie d'obtenir un accord global pour stopper la perte de nature et d'inverser la tendance, mais le rythme des négociations est lent et manque d'ambition», selon un communiqué commun.
L'appel est signé par des ONG de protection de la nature comme WWF International ou BirdLife International, des ONG caritatives comme Care International, l'organisation mondiale du mouvement scout, le Parlement des religions, des représentants des peuples autochtones, la coalition d'entreprises Business for Nature.
Les signataires demandent notamment que la question des droits humains soit bien prise en compte dans les objectifs de protection de la nature, que l'accord final s'attaque bien aux causes de la perte de biodiversité, «dont des systèmes agricoles et alimentaires, forestiers, de pêche, d'infrastructures et minières non-durables», que des ressources financières adéquates soient assurées ainsi qu'un mécanisme de mise en œuvre efficace.
Selon les experts de l'Onu, jusqu'à un million d'espèces animales et végétales sont aujourd'hui menacées de disparition, et la nature «décline plus vite que jamais dans l'histoire humaine».
Un déclin, souvent qualifié de «sixième extinction de masse», qui met en péril les conditions mêmes de l'existence humaine sur Terre. Comme le montre également la multiplication de catastrophes liées aux effets du changement climatique, lui aussi causé par l'activité des hommes, tempêtes, inondations, sécheresses, incendies...
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала