Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une jeune fille passée à tabac devant les caméras dans l’Hérault, une enquête ouverte

© Photo Pixabay / ninocareUne femme apeurée (image d'illustration)
Une femme apeurée (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 08.09.2021
S'abonner
Une vidéo montrant le passage à tabac d’une jeune fille en présence d’autres adolescents dans l’Hérault a fait réagit la justice. Or, les parties impliquées donnent des versions différentes des faits.
Une énième scène de violence impliquant des adolescents a été diffusée sur les réseaux sociaux, entraînant l’ouverture d’une enquête, rapporte Midi libre.
L’épisode, qui aurait pour origine des jalousies amoureuses, s’est produit dans la commune de Bassan, dans l’Hérault. L’enregistrement montre une adolescente de 13 ans en train d’être rouée de coups par une autre jeune fille, qui tire et traîne sa victime par les cheveux, multiplie les coups de pied et profère des insultes.
Les coups continuent une fois la jeune victime au sol qui tente de se protéger en position fœtale. La scène se déroule en présence d’autres jeunes qui y restent impassibles, tout comme le garçon qui la filme.

Accusations mutuelles

C’est le père de la victime qui explique que l’agression était due «à une histoire de copain» et raconte avoir déposé plainte auprès de la gendarmerie de Servian, relate le journal.
Pourtant, le père de la principale mise en cause, aussi contacté par Midi libre, affirme que c’est bien la victime qui a fixé ce rendez-vous et que sa propre fille était «harcelée et menacée via les réseaux sociaux par cette gamine».
«Il faut savoir que le père de la victime est venu à notre domicile. Il y avait quatre personnes. Toutes voulaient en découdre. Nous avons été menacés, ma femme et moi, ma fille a dû se cacher. Tout cela, je l’ai expliqué aux gendarmes», raconte-t-il.
Or, pour le moment, la justice ne va poursuivre que trois mineurs, notamment ceux qui ont filmé et diffusé les images violentes sur les réseaux sociaux, indique Midi libre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала