Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sur le modèle australien, le gouvernement britannique veut refouler les migrants vers la France

© AFP 2021 BEN STANSALLUn bateau gonflable utilisé par les migrants pour traverser la Manche entre Calais et Douvres, septembre 2020
Un bateau gonflable utilisé par les migrants pour traverser la Manche entre Calais et Douvres, septembre 2020 - Sputnik France, 1920, 09.09.2021
S'abonner
Confronté à une recrudescence d’arrivées de clandestins sur ses côtes, le Royaume-Uni a sorti l’artillerie lourde en proposant carrément de refouler les migrants en mer. Ce qui a provoqué l’ire de Gérald Darmanin, qui évoque une pratique «contraire au droit de la mer». Mais selon le conservateur Paul Thomson, cette mesure est tout à fait légitime.
«Si on n’accepte pas que les pays aient le droit de protéger leur territoire et leurs frontières, c’est la porte ouverte au chaos», estime Paul Thomson.
Au micro de Sputnik, le vice-président du parti conservateur britannique en France répond aux accusations de chantage et d’illégalité de Gérald Darmanin contre le Royaume-Uni. Selon la presse outre-Manche, devant l’augmentation significative des arrivées de clandestins sur ses côtes, le gouvernement de Sa Majesté souhaite refouler en mer les bateaux de migrants… quitte à les renvoyer du côté français.   
Reprochant à la partie française de «ne pas en faire assez», selon notre interlocuteur, Priti Patel, ministre britannique de l’Intérieur, aurait aussi menacé de ne pas verser les 60 millions d’euros alloués au renforcement de la présence des forces de l’ordre françaises. Si Thomson évoque un «effet de communication», celui-ci est nécessaire pour ne pas créer d’appels d’air. Et notre interlocuteur d’asseoir son argument sur le «modèle australien»:
«En Australie, la politique consiste à lutter en amont contre l’immigration et à le faire savoir urbi et orbi. C’est très efficace. Il y a moins de décès de migrants qui tentent d’arriver en Australie parce qu’ils savent qu’ils vont être bloqués. Les autorités australiennes le disent haut et fort. Ce qui est parfaitement légitime à mon avis.»
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала