Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un effet «pratique» inattendu du pass sanitaire chez les mineurs dans les bars et boîtes de nuit

© Photo Pixabay / Free-PhotosSoirée, image d'illustration
Soirée, image d'illustration  - Sputnik France, 1920, 09.09.2021
S'abonner
Le pass sanitaire a eu un effet imprévu sur la façon de certains mineurs de prendre du bon temps dans les bars et les discothèques, selon Le Parisien. Leur date de naissance s’affichant une fois le code QR scanné, les moins de 18 ans ne peuvent plus commander d’alcool.
Dans les bars et les boîtes de nuit, les mineurs avec un pass sanitaire ont été confrontés à un obstacle inattendu, relate Le Parisien.
Le personnel des cafés et des discothèques n’étant pas habilité à mener des contrôles d’identité, les serveurs et les videurs ont maintenant la possibilité de voir la date de naissance d’une jeune personne lorsque le code QR est scanné.
Les moins de 18 ans, même s’ils ou elles vont devenir majeurs dans quelques jours, se voient refusés des boissons alcoolisées, expose le média. Une situation «un peu frustrante» pour certains mineurs et l’«un des seuls points positifs» du pass sanitaire pour les restaurateurs, qui ont soudainement reçu dans leurs mains un instrument «pratique» pour vérifier en toute discrétion l’âge du consommateur pour respecter la loi et prendre moins de risques face aux contrôles de police.

Des subterfuges pour franchir cet obstacle

Des jeunes ont cependant rapidement inventé des subterfuges pour se permettre des distractions formellement illégales, poursuit Le Parisien.
Une option proposée sur les réseaux sociaux est de «faire le test PCR devant la boîte de nuit pour être sûrs qu’on n’ait pas de problèmes avec la date de naissance sur le pass sanitaire». Ou changer la date de naissance «à l’aide d’une appli» sur la photo d’une pièce d’identité.
Sans pouvoir commander une pinte dans les bars, certains mineurs s’installent dans les parcs et sur les places ou se rendent dans des bars éloignés du centre-ville qui sont moins contrôlés, constate le média.

Un «engouement» des jeunes pour la vaccination

Depuis l’ouverture de la vaccination contre le Covid-19 aux 12-17 ans à la mi-juin, plus de 2,5 millions de mineurs se sont fait entièrement vacciner.
Il s’agit d’«un vrai engouement des adolescents pour la vaccination», selon le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.
Dans le même temps, l’une des revendications des manifestations anti-pass qui se tiennent depuis deux mois est «Touche pas à mes enfants», la vaccination des jeunes étant une forte source de grogne.
Après le 30 septembre, le pass sanitaire sera également obligatoire pour les ados lors des activités extrascolaires, sportives ou culturelles.
Emmanuel Macron n’a pas de son côté exclu une possible extension du pass sanitaire au-delà du 15 novembre alors que la situation sanitaire pourrait rester «très tendue» après la mi-novembre, surtout dans les régions d’outre-mer.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала