Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Chine doit fixer un plafond d'émissions de carbone, dit le CCCIED

Changement climatique - Sputnik France, 1920, 10.09.2021
S'abonner
La Chine doit fixer un plafond absolu d'émissions de carbone entre 2021 et 2025 pour soutenir ses objectifs climatiques, a déclaré dans un nouveau rapport un organisme consultatif auprès du gouvernement chinois.
Les émissions de gaz à effet de serre du pays, les plus élevées au monde à plus de 10 milliards de tonnes par an, devraient atteindre un pic avant 2030, la Chine cherchant à atteindre la neutralité carbone d'ici 2060.
Présidé par le vice-Premier ministre Han Zheng, le Conseil chinois de coopération internationale en environnement et en développement (CCCIED) a souligné que la Chine devait contrôler son niveau absolu d'émissions de gaz à effet de serre et imposer des plafonds à ses provinces et ses industries.
Dans un rapport publié jeudi, l'organisme consultatif a en outre exhorté la République populaire à améliorer son système de tarification du carbone, à concevoir des plans et un agenda détaillés pour électrifier ses transports et abandonner les véhicules conventionnels, ainsi qu'à créer un système énergétique axé sur les énergies renouvelables.
Si le rôle du CCCIED est d'élaborer des recommandations politiques pour le gouvernement chinois, leur adoption n'est néanmoins pas garantie.
Quelques semaines avant la prochaine conférence des Nations-Unis sur le climat (COP26), qui doit se tenir du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, les ambitions à court terme de la Chine sont au coeur des débats.
L'émissaire spécial des États-Unis pour le climat, John Kerry, et le ministre britannique en charge de la COP26, Alok Sharma, se sont tous deux rendus en Chine en début du mois pour discuter de la coopération climatique bilatérale.
Soumise à une pression croissante pour redoubler ses efforts en faveur d'une réduction de sa consommation de charbon et de ses investissements dans des projets à haute intensité carbone, la Chine est sur le point de mettre à jour ses "contributions déterminées à l'échelle nationale" en ligne avec les objectifs définis par l'Accord de Paris.
Le CCCIED estime que la Chine devrait "restreindre et progressivement mettre un terme" aux investissements dans les centrales à charbon à l'étranger, et "prendre les devants" dans la coopération et la gouvernance internationales sur le climat.
"Il est recommandé que la Chine assume activement la responsabilité d'un grand pays de promouvoir le développement vert et sobre en carbone mondial", a-t-il commenté.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала