Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie annonce l’achèvement de la construction du Nord Stream 2

Nord Stream 2 - Sputnik France, 1920, 10.09.2021
S'abonner
Débutée il y a cinq ans, la construction du gazoduc Nord Stream 2, qui traverse la mer Baltique, a été achevée ce vendredi 10 septembre, a annoncé Gazprom. Réagissant à cette nouvelle, la diplomatie russe a constaté l’échec des tentatives d’entraver le projet.
Malgré tous les obstacles, dont les sanctions américaines, la construction du Nord Stream 2, qui relie la Russie à l'Allemagne en contournant l’Ukraine, a été achevée ce vendredi matin.
«Pendant la réunion matinale de Gazprom, le président du conseil d'administration, Alexeï Miller, a annoncé que la construction du Nord Stream 2 a ét achevée ce matin à 08:45, heure de Moscou», indique la société dans un communiqué.

Le Kremlin s’exprime

Commentant cette nouvelle, le porte-parole du Kremlin a évoqué «une étape importante et décisive vers la résolution» de «beaucoup de problèmes». Dmitri Peskov refuse cependant de considérer la Russie comme «la seule gagnante».
«Eh bien, ce serait complètement faux de dire cela […] parce que lorsque le Nord Stream 2 sera lancé, tant les fournisseurs de ressources énergétiques que leurs consommateurs, c'est-à-dire tout le monde, seront gagnants», a-t-il souligné.
Il a en outre indiqué que «tout le monde» a intérêt à ce que l’Allemagne donne l'autorisation pour le lancement des livraisons de gaz «au plus vite».
De son côté, la porte-parole de la diplomatie russe se félicite que le gazoduc ait été construit malgré tous les obstacles.
«Il est clair pour tout le monde, y compris ceux qui s'opposaient désespérément à la construction du Nord Stream 2, qu'il est impossible de l'arrêter. Il est temps de mettre fin aux tentatives d'entraver ce projet important. Le moment est venu de se mettre d'accord sur des paramètres raisonnables et mutuellement avantageux pour l'exploitation du gazoduc», estime Maria Zakharova.

Autres réactions

Alors que Kiev a déjà fait savoir que l’Ukraine continuerait à se battre contre l'exploitation du gazoduc qu’il qualifie de «projet politique russe», la nouvelle sur l'achèvement du chantier a été reçue avec enthousiasme par des Européens.
Ainsi, le ministre autrichien de l'Économie Margarete Schramböck a expliqué à Sputnik que le gazoduc augmentera «la fiabilité» de l'alimentation énergétique de l’Europe.
«La chose est claire: le Nord Stream 2 renforce l'indépendance de l'Europe, car l'approvisionnement en énergie doit être une affaire interne à l’Europe», a-t-elle ajouté.

Lancement du gazoduc

Il est prévu que les deux conduites du Nord Stream 2 transportent 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Jeudi 2 septembre, Alexeï Miller a annoncé que le gazoduc Nord Stream commencera à fournir du gaz russe à l’Europe dès 2021, «pendant la saison de chauffage actuelle». Le même jour, Nikolaï Choulguinov, ministre russe de l’Énergie, a confirmé cette date.

Le projet visé par des sanctions

Interrompue en 2019 à la suite des sanctions américaines, la construction du gazoduc a repris en décembre 2020. Après l’arrestation de l’opposant russe Alexeï Navalny, des députés européens ont appelé les États membres à renforcer les sanctions à l’encontre de la Russie en stoppant «une fois pour toutes» la construction du Nord Stream 2.
Or, l’Allemagne a à plusieurs reprises fait savoir que sa position concernant l’achèvement du gazoduc restait «inchangée» vu le caractère économique et non politique du projet.
Finalement, fin mai 2021, Joe Biden a décidé de renoncer aux sanctions contre l'entreprise chargée du Nord Stream 2, jugeant qu'elles auraient pu nuire aux liens entre les États-Unis et l'Europe.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала