Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou dénonce l’ingérence de «géants du numérique» dans les législatives et convoque l’ambassadeur US

© Sputnik . Anton Denissov / Aller dans la banque de photosLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 10.09.2021
S'abonner
Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur US pour lui faire part de «preuves irréfutables» de violations de la législation nationale par les «géants du numérique» américains à l’approche des élections parlementaires en Russie.
L’ambassadeur américain en Russie, John Sullivan, a été convoqué ce vendredi 10 septembre au ministère des Affaires étrangères pour une réunion avec le numéro deux de la diplomatie russe, Sergueï Riabkov.
«Au cours de l’entretien, il a été mis en relief que la partie russe détenait des preuves irréfutables de violations de sa législation par les géants du numérique américains dans le contexte des prochaines élections législatives», a fait valoir l’administration étatique dans un communiqué.
Moscou a ainsi qualifié de «catégoriquement inadmissible» toute ingérence dans les affaires intérieures du pays. D’autres questions relatives aux relations bilatérales ont été également évoquées, indique le ministère.

L’ombre de l’affaire Navalny

Les élections parlementaires russes auront lieu du 17 au 19 septembre. À l’approche des législatives, le gendarme russe des télécoms, Roskomnadzor, a accusé les groupes américains Аpple, Google, Cloudflare et Cisco d'aider le projet «Vote intelligent» de l’opposant Alexeï Navalny à contourner les blocages en Russie.
L’équipe de l’activiste incarcéré, dont les structures ont été déclarées extrémistes par la justice russe, milite pour que ses concitoyens donnent leur voix à tout parti sauf celui au pouvoir, Russie Unie, espérant que ce stratagème permettra d’affaiblir l’emprise de ce dernier sur la vie politique.
L’affaire Navalny, suivie par le démantèlement de son emblématique Fonds de lutte contre la corruption (FBK), a marqué une étape de plus dans la détérioration des rapports entre Moscou et l’Occident. En juin, Joe Biden a annoncé avoir mis Vladimir Poutine en garde contre des «conséquences dévastatrices pour la Russie» en cas de décès d’Alexeï Navalny en prison.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала