Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Après le retrait d’Afghanistan, le MI5 évoque le risque d'attaques de type 11-Septembre

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosSituation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021 (photo d'archives)
Situation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021 (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 12.09.2021
S'abonner
Le retrait des troupes américaines d’Afghanistan aura «encouragé et enhardi» les extrémistes et une attaque au Royaume-Uni est une menace «réelle et durable», a estimé vendredi 10 septembre le chef du renseignement intérieur britannique, Ken McCallum, auprès de la BBC.
Le chef du Renseignement intérieur britannique a averti au micro de la BBC que le Royaume-Uni pourrait faire face à une attaque de type 11-Septembre après le retrait d'Afghanistan des forces américaines et de leurs alliés. Ken McCallum a déclaré que les services de sécurité craignaient que les djihadistes puissent se regrouper et planifier des opérations sophistiquées visant le Royaume-Uni.
«La menace terroriste contre le Royaume-Uni, je suis désolé de le dire, est réelle et durable», indique-t-il.
Le patron du MI5 a déclaré qu’il y avait un risque de multiplication de complots plus importants dirigés par des groupes terroristes comme Al-Qaïda*.
«La grande inquiétude provenant de l'Afghanistan, parallèlement à l'effet que cela inspire immédiatement, est le risque que les terroristes se reconstituent et nous entraînent encore une fois plus loin dans la voie de complots bien développés, sophistiqués de la sorte à laquelle nous avons fait face lors du 11-Septembre et les années suivantes», a développé Ken McCallum.
Tandis que le gouvernement dit qu'il jugera les talibans* sur leurs actions, le service de Sécurité britannique pronostique une augmentation des risques et des difficultés à venir.
Selon Ken McCallum, il est évident que les événements récents en Afghanistan «auront encouragé et enhardi certains de ces extrémistes».

Plus de 30 complots terroristes déjoués

Au total, 31 complots terroristes à des stades avancés ont été déjoués au Royaume-Uni au cours des quatre dernières années, a révélé le chef du MI5.
Il est difficile de dire si le Royaume-Uni est plus ou moins en sécurité maintenant qu'au moment des attentats du 11-Septembre, d’après lui.
«Nous devons être vigilants à la fois quant à l'augmentation du terrorisme inspiré qui est devenu une véritable tendance à laquelle nous avons dû faire face au cours des 5 à 10 dernières années, et parallèlement à la reprise potentielle des complots dirigés de style Al-Qaïda*», ajoute-t-il.
En guise de conclusion, M.McCallum a expliqué que le MI5, en collaboration avec la police, le service du Renseignement extérieur MI6 et les forces alliées, avait réduit la capacité des terroristes à mener des attentats «spectaculaires» tels ceux du 11-Septembre, de Londres le 7 juillet, du Bataclan à Paris en novembre 2015 et de Nice 2016. Mais il a averti que le «large succès» de ces atrocités avait provoqué un «terrorisme inspirant» avec des mouvements comme Daech* recrutant des extrémistes seuls ou de groupuscules pour perpétuer des attaques.
«Le nombre de complots que nous déjouons aujourd'hui est en fait plus élevé que le nombre de complots que nous avons eus après le 11-Septembre. Mais en moyenne, ce sont de plus petits complots moins sophistiqués», résume-t-il.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала