Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Deux sénateurs US posent un ultimatum à Joe Biden exigeant des sanctions contre le Nord Stream 2

© Sputnik . Alexej Vitvitdki / Aller dans la banque de photosNord Stream 2
Nord Stream 2  - Sputnik France, 1920, 14.09.2021
S'abonner
En qualifiant l’abandon des sanctions contre le Nord Stream 2 de démarche «inacceptable» violant la loi, deux sénateurs américains exigent la mise en place de sanctions. En leur absence, ils promettent de continuer de faire l’obstacle à la désignation des candidats aux départements d’État et du Trésor.
Les appels américains à sanctionner l’opérateur du Nord Stream 2 ne cessent d’affluer même après les annonces portant sur l’achèvement de la construction du gazoduc. Deux sénateurs menacent Joe Biden de bloquer la désignation des candidats au département d’État et à celui du Trésor.
Indiquant que M.Biden a donné le feu vert à la finalisation du pipeline, ce qui, selon eux contredit aux efforts déployés par Donald Trump pour contrecarrer sa progression, Pat Toomey et Ted Cruz ont qualifié d’«inacceptable» ce changement de cap politique, dans une lettre adressée le 13 septembre au président de la Commission des affaires étrangères du Sénat des États-Unis, Bob Menendez, et au président du Comité des banques du Sénat, Sherrod Brown.
L’accord de la nouvelle administration conclu avec l’Allemagne «confère à Vladimir Poutine une victoire géostratégique» et «affaiblit considérablement la sécurité de l'Ukraine, de la Pologne et d'autres États», poursuivent les politiciens.
En juin, Ted Cruz a déclaré que la décision de M.Biden d’abandonner les sanctions envers l’opérateur du Nord Stream 2 représentait un don volontaire de milliards de dollars au Kremlin. 
Auparavant, il avait également estimé sur son compte Twitter qu’en «aidant Poutine à construire son gazoduc», «l’administration Biden s’annonçait comme la plus prorusse de l’époque moderne».

Un manquement à la loi?

Dans cette lettre, les politiciens invoquent l’article 228 de la Loi pour contrer les adversaires de l'Amérique au moyen de sanctions (CAATSA), selon lequel l’opérateur du gazoduc doit être sanctionné.
«Il y a des preuves accablantes que Nord Stream 2 AG satisfait aux exigences légales pour être sanctionné», soulignent-ils.
Pat Toomey et Ted Cruz ont promis de lever leur suspension pour les candidatures aux institutions mentionnées en cas de mise en place de sanctions.

Le Nord Stream 2 face à la flambée des prix du gaz

Le prix du gaz en Europe a atteint le 13 septembre un nouveau record, s’élevant à plus de 750 dollars les 1.000 mètres cubes, d’après le site de la place boursière Intercontinental Exchange (ICE).
Vladimir Poutine a déclaré que la société russe Gazprom ne vendait pas son gaz à un prix aussi élevé et que ses contrats à long terme prévoyaient un prix bien inférieur.
Bien que la date officielle de mise en service du gazoduc n’ait pas été annoncée, Alexeï Miller, président du conseil d'administration de Gazprom, a indiqué le 2 septembre que le Nord Stream 2 commencerait à fournir du gaz à l’Europe dès 2021, «pendant la saison de chauffage actuelle».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала