Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Inde et les États-Unis s'engagent à renforcer les actions pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris

© AFP 2021 MONEY SHARMABhupender Yadav et John Kerry
Bhupender Yadav et John Kerry - Sputnik France, 1920, 14.09.2021
S'abonner
Le CAFMD est l'un des principaux volets du partenariat entre les États-Unis et l'Inde pour l'Agenda 2030 que le Premier ministre Narendra Modi et le président américain, Joe Biden avaient annoncé lors du Sommet des dirigeants sur le climat en avril 2021.
L'Inde et les États-Unis ont lancé, lundi, le Dialogue sur l'action climatique et la mobilisation financière (CAFMD) en présence du ministre indien de l'Environnement, Bhupender Yadav et de l'envoyé des États-Unis pour le climat, John Kerry, réitérant leurs engagements à renforcer les actions pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris sur le changement climatique.
Le CAFMD est l'un des principaux volets du partenariat entre les États-Unis et l'Inde pour l'Agenda 2030 que le Premier ministre Narendra Modi et le président américain, Joe Biden avaient annoncé lors du Sommet des dirigeants sur le climat en avril 2021.
"Le Dialogue Action Climat et Mobilisation Financière lancé aujourd'hui offrira aux deux pays l'opportunité de renouveler leurs collaborations sur le changement climatique tout en abordant les aspects financiers", a déclaré M. Yadav en annonçant le lancement du Dialogue.
Affirmant l'engagement de l'Inde en faveur de l'énergie propre, M. Yadav a déclaré qu'après avoir porté l'objectif des énergies renouvelables à 450 GW et pris conscience de l'importance de l'hydrogène en tant que moteur énergétique à l'avenir, l'Inde a lancé la « Mission hydrogène ».
"J'espère que ce dialogue fonctionnera pour mobiliser et fournir des financements climatiques principalement sous forme de subventions et de financements concessionnels, comme envisagé dans le cadre de l'Accord de Paris pour renforcer l'action climatique", a relevé le ministre indien.
Pour sa part, M. Kerry a indiqué que des études économiques ont montré qu'il est beaucoup moins coûteux de faire face à la crise climatique maintenant qu'elle le sera dans le futur.
"Si l'Inde saisit l'opportunité énergétique, elle pourrait devenir le plus grand marché au monde pour les batteries et les panneaux solaires", a-t-il dit.
M. Kerry est en visite en Inde dans le cadre de sa tournée dans plusieurs pays avant le Sommet annuel sur le climat. Il s'est rendu en Corée du Sud, en Argentine, au Japon et en Chine au cours des derniers jours et mené des discussions axées sur la réduction des émissions et l'augmentation des ambitions climatiques avant la COP26, le sommet annuel sur le climat, prévu du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow en Ecosse.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала