Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Jeux pour adultes: les talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul

S'abonner
Les images montrant des combattants talibans* s'amusant dans un parc d'attractions à Kaboul ont défrayé la chronique partout dans le monde: des hommes barbus à l'air strict font du manège, conduisent des auto-tamponneuses et sautent sur un trampoline, parfois avec des armes à la main.
Découvrez les images des talibans* au sein d’une réalité nouvelle pour eux dans ce diaporama de Sputnik.
 
 
* Organisation terroriste interdite en Russie
 
© REUTERS / West Asia News AgencyDes combattants talibans* ont visité un parc d'attractions à Kaboul. Il s’agirait de leur toute première visite, car, comme des enfants, ils se sont réjouis de choses au premier abord banales.
Sur la photo: combattant taliban* dans un parc d'attractions à Kaboul.
Des combattants talibans* ont visité un parc d'attractions à Kaboul. Il s’agirait de leur toute première visite, car, comme des enfants, ils se sont réjouis de choses au premier abord banales. Sur la photo: combattant taliban* dans un parc d'attractions à Kaboul. - Sputnik France
1/11
Des combattants talibans* ont visité un parc d'attractions à Kaboul. Il s’agirait de leur toute première visite, car, comme des enfants, ils se sont réjouis de choses au premier abord banales.
Sur la photo: combattant taliban* dans un parc d'attractions à Kaboul.
© REUTERS / West Asia News AgencyLes images de combattants talibans* dans un parc d'attractions ont instantanément fait le tour des réseaux sociaux: des hommes sévères avec de longues barbes vêtus de vêtements amples font du manège, conduisent des auto-tamponneuses et sautent sur un grand trampoline.
Les images de combattants talibans* dans un parc d'attractions ont instantanément fait le tour des réseaux sociaux: des hommes sévères avec de longues barbes vêtus de vêtements amples font du manège, conduisent des auto-tamponneuses et sautent sur un grand trampoline. - Sputnik France
2/11
Les images de combattants talibans* dans un parc d'attractions ont instantanément fait le tour des réseaux sociaux: des hommes sévères avec de longues barbes vêtus de vêtements amples font du manège, conduisent des auto-tamponneuses et sautent sur un grand trampoline.
© REUTERS / West Asia News AgencyLes talibans* viennent de la campagne et, très probablement, n'ont jamais rien vu de tel de leur vie.
Les talibans* viennent de la campagne et, très probablement, n'ont jamais rien vu de tel de leur vie. - Sputnik France
3/11
Les talibans* viennent de la campagne et, très probablement, n'ont jamais rien vu de tel de leur vie.
© REUTERS / West Asia News AgencyLa plupart des talibans* sont des gens peu instruits, voire analphabètes, comme d’ailleurs la majorité de la population afghane. Le principal apport de la civilisation pour eux est le fusil d'assaut Kalachnikov, et la plus haute justice est la charia.
La plupart des talibans* sont des gens peu instruits, voire analphabètes, comme d’ailleurs la majorité de la population afghane. Le principal apport de la civilisation pour eux est le fusil d'assaut Kalachnikov, et la plus haute justice est la charia. - Sputnik France
4/11
La plupart des talibans* sont des gens peu instruits, voire analphabètes, comme d’ailleurs la majorité de la population afghane. Le principal apport de la civilisation pour eux est le fusil d'assaut Kalachnikov, et la plus haute justice est la charia.
© REUTERS / West Asia News AgencyC’est pour la première fois que les talibans* voient des parcs et des attractions, des salles de sport, des immeubles.

C’est pour la première fois que les talibans* voient des parcs et des attractions, des salles de sport, des immeubles. - Sputnik France
5/11
C’est pour la première fois que les talibans* voient des parcs et des attractions, des salles de sport, des immeubles.

© REUTERS / West Asia News AgencyEntre-temps, les talibans* introduisent de nouvelles restrictions concernant la population féminine. Ainsi, il sera interdit aux femmes de s'engager dans la politique et il n'y en aura pas dans le nouveau gouvernement afghan.
Sur la photo: des talibans* sur un stand de tir dans un parc d'attractions à Kaboul.
Entre-temps, les talibans* introduisent de nouvelles restrictions concernant la population féminine. Ainsi, il sera interdit aux femmes de s'engager dans la politique et il n'y en aura pas dans le nouveau gouvernement afghan. Sur la photo: des talibans* sur un stand de tir dans un parc d'attractions à Kaboul. - Sputnik France
6/11
Entre-temps, les talibans* introduisent de nouvelles restrictions concernant la population féminine. Ainsi, il sera interdit aux femmes de s'engager dans la politique et il n'y en aura pas dans le nouveau gouvernement afghan.
Sur la photo: des talibans* sur un stand de tir dans un parc d'attractions à Kaboul.
© REUTERS / West Asia News Agency«Une femme ne peut pas être ministre: c'est comme si on lui mettait quelque chose autour du cou qu'elle ne pouvait pas porter... Les femmes qui manifestent ne peuvent pas représenter toutes les femmes en Afghanistan», a déclaré Sayed Zekrullah Hashim, porte-parole des talibans*.
Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul.
«Une femme ne peut pas être ministre: c'est comme si on lui mettait quelque chose autour du cou qu'elle ne pouvait pas porter... Les femmes qui manifestent ne peuvent pas représenter toutes les femmes en Afghanistan», a déclaré Sayed Zekrullah Hashim, porte-parole des talibans*.Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul. - Sputnik France
7/11
«Une femme ne peut pas être ministre: c'est comme si on lui mettait quelque chose autour du cou qu'elle ne pouvait pas porter... Les femmes qui manifestent ne peuvent pas représenter toutes les femmes en Afghanistan», a déclaré Sayed Zekrullah Hashim, porte-parole des talibans*.
Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul.
© REUTERS / West Asia News AgencySelon les dirigeants talibans*, les femmes devraient «donner la vie au peuple afghan» et enseigner l'éthique islamique aux enfants.
Sur la photo: des talibans* se reposent sur la pelouse d'un parc d'attractions à Kaboul.

Selon les dirigeants talibans*, les femmes devraient «donner la vie au peuple afghan» et enseigner l'éthique islamique aux enfants. Sur la photo: des talibans* se reposent sur la pelouse d'un parc d'attractions à Kaboul.  - Sputnik France
8/11
Selon les dirigeants talibans*, les femmes devraient «donner la vie au peuple afghan» et enseigner l'éthique islamique aux enfants.
Sur la photo: des talibans* se reposent sur la pelouse d'un parc d'attractions à Kaboul.

© REUTERS / West Asia News AgencyLes talibans* appliqueront la ségrégation entre les sexes dans les universités et les écoles, car, d’après eux, la mixité est contraire aux principes de l’islam. C'est ce qu'a déclaré le ministre taliban* de l'Éducation Abdul Baqi Haqqani.
Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul.
Les talibans* appliqueront la ségrégation entre les sexes dans les universités et les écoles, car, d’après eux, la mixité est contraire aux principes de l’islam. C'est ce qu'a déclaré le ministre taliban* de l'Éducation Abdul Baqi Haqqani. Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul.  - Sputnik France
9/11
Les talibans* appliqueront la ségrégation entre les sexes dans les universités et les écoles, car, d’après eux, la mixité est contraire aux principes de l’islam. C'est ce qu'a déclaré le ministre taliban* de l'Éducation Abdul Baqi Haqqani.
Sur la photo: talibans* dans un parc d'attractions à Kaboul.
© REUTERS / West Asia News AgencyDes horaires de classe alternatifs seront fixés pour les étudiants, les classes seront divisées en fonction du sexe. Le hijab ou d'autres couvre-chefs feront partie du code vestimentaire obligatoire.
Sur la photo: des talibans* prient dans un parc d'attractions à Kaboul.
Des horaires de classe alternatifs seront fixés pour les étudiants, les classes seront divisées en fonction du sexe. Le hijab ou d'autres couvre-chefs feront partie du code vestimentaire obligatoire. Sur la photo: des talibans* prient dans un parc d'attractions à Kaboul. - Sputnik France
10/11
Des horaires de classe alternatifs seront fixés pour les étudiants, les classes seront divisées en fonction du sexe. Le hijab ou d'autres couvre-chefs feront partie du code vestimentaire obligatoire.
Sur la photo: des talibans* prient dans un parc d'attractions à Kaboul.
© REUTERS / West Asia News AgencyLes autorités françaises ont déjà annoncé qu'elles ne coopéreraient pas avec le nouveau gouvernement afghan. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré sur France 5 que les talibans* n'avaient pas tenu les promesses qu'ils avaient faites après leur arrivée au pouvoir, notamment celle de permettre aux étrangers et à certains Afghans de quitter librement le pays.
Sur la photo: combattant taliban* devant un manège dans un parc d'attractions à Kaboul.
Les autorités françaises ont déjà annoncé qu'elles ne coopéreraient pas avec le nouveau gouvernement afghan. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré sur France 5 que les talibans* n'avaient pas tenu les promesses qu'ils avaient faites après leur arrivée au pouvoir, notamment celle de permettre aux étrangers et à certains Afghans de quitter librement le pays. Sur la photo: combattant taliban* devant un manège dans un parc d'attractions à Kaboul. - Sputnik France
11/11
Les autorités françaises ont déjà annoncé qu'elles ne coopéreraient pas avec le nouveau gouvernement afghan. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré sur France 5 que les talibans* n'avaient pas tenu les promesses qu'ils avaient faites après leur arrivée au pouvoir, notamment celle de permettre aux étrangers et à certains Afghans de quitter librement le pays.
Sur la photo: combattant taliban* devant un manège dans un parc d'attractions à Kaboul.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала