Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sous-marins australiens: Washington dit avoir averti Paris, qui dément

© AP Photo / J. Scott ApplewhiteLa Maison-Blanche
La Maison-Blanche - Sputnik France, 1920, 16.09.2021
S'abonner
Un haut responsable de la Maison-Blanche a affirmé à l'AFP que les États-Unis avaient averti Paris avant l'annonce de l'alliance AUKUS à cause de laquelle la France a perdu un juteux contrat sur les sous-marins avec l'Australie.
Les États-Unis ont affirmé jeudi avoir eu des contacts avec la France avant l'annonce d'une nouvelle alliance entre Washington, Canberra et Londres qui verra l'Australie se doter de sous-marins à propulsion nucléaire de technologie américaine, mais Paris a démenti avoir été clairement averti en amont.
«De hauts responsables de l'administration américaine ont été en contact avec leurs homologues français pour discuter de AUKUS [le nom de ce nouveau partenariat], y compris avant l'annonce» intervenue mercredi, a déclaré à l'AFP un haut responsable de la Maison-Blanche.
Mais la France a aussitôt démenti fermement.
«Nous n'avons pas été informés de ce projet avant la publication des premières informations dans la presse américaine et australienne, qui elles-mêmes ont précédé de quelques heures l'annonce officielle de Joe Biden», a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'ambassade de France à Washington, Pascal Confavreux.

L'Australie accusée de trahison

Paris ne décolère pas face à ce projet qui torpille une énorme commande de sous-marins de l'Australie à la France, et les réactions ont été très vives autant contre Canberra, accusé de trahir la parole donnée, que contre le Président américain Joe Biden.
«Cette décision unilatérale, brutale, imprévisible ressemble beaucoup à ce que faisait monsieur Trump», l'ancien Président américain, s'est indigné le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur la radio Franceinfo.
«Comme le Président [Biden, ndlr] l'a dit hier, nous coopérons étroitement avec la France à propos de nos priorités communes dans l'Indo-Pacifique et nous continuerons à le faire», a encore déclaré le haut responsable de la Maison-Blanche, qui a demandé l'anonymat.
«Notre administration se concentre sur l'objectif de ranimer les alliances et partenariats afin de soutenir un ordre international basé sur le respect des règles communes. Cela signifie à la fois renforcer nos liens de longue date, y compris avec nos alliés de l'Otan et l'Union européenne, et travailler à de nouvelles configurations», a-t-il ajouté.

Alliance AUKUS 

Les États-Unis, qui cherchent à renforcer tous azimuts leurs alliances face à la Chine, ont annoncé mercredi avec l'Australie et le Royaume-Uni un vaste partenariat de sécurité dans la zone indo-pacifique, comprenant notamment la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à Canberra.
La France voit par conséquent lui échapper un contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d'euros) pour fournir à l'Australie 12 sous-marins à propulsion conventionnelle.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала