Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un obstacle à Macron? L’influence médiatique de Bolloré analysée outre-Atlantique

© AFP 2021 LIONEL BONAVENTURECNEWS chaîne info
CNEWS chaîne info  - Sputnik France, 1920, 17.09.2021
S'abonner
Le milliardaire Vincent Bolloré pourrait devenir propriétaire d’un vaste groupe médiatique qui, en plus de Canal+, inclurait Europe 1 et Paris Match. D’après Bloomberg, son influence est telle qu’elle pourrait favoriser les candidats conservateurs au détriment d’Emmanuel Macron en 2022.
La nouvelle est tombée le 15 septembre: le groupe Vivendi, premier actionnaire de Lagardère, pourrait détenir ce dernier en rachetant les 18% de parts du fonds britannique Amber Capital. Derrière Vivendi se cache Vincent Bolloré, qui se retrouverait alors à la tête d’Europe 1, du Journal du Dimanche (JDD), de Paris Match et des éditions Hachette. Il possède déjà le groupe Canal+, dont fait partie CNews.
«Les ambitions médiatiques du milliardaire français Vincent Bolloré pourraient donner un coup de pouce aux conservateurs lors des élections de l'année prochaine et poser un sérieux obstacle aux chances de réélection du Président Emmanuel Macron», estime Bloomberg.
L’agence de presse américaine s’appuie sur les analyses de Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences Po et spécialiste de l’économie des médias. Cette dernière dénonce depuis plusieurs jours sur Twitter cette potentielle acquisition, qui donnerait selon elle trop d’influence à l’homme d’affaires.
«Un seul homme, parce qu'il est milliardaire, propage peu à peu la pensée d'extrême droite à la TV, la radio, les journaux et demain dans les livres!», s’est-elle indignée jeudi 16 septembre.

Influence

«Tout cela peut se produire très rapidement, avant même que l'opération ne soit approuvée», prévient l’économiste. En effet, ce projet d’offre publique d’achat (OPA) est censé se concrétiser avant décembre 2022, mais l’influence de Vincent Bolloré est déjà là, en témoigne le rapprochement d’Europe 1 et de CNews. Le 14 juillet dernier, la radio avait déjà diffusé une émission spéciale animée par les journalistes de la chaîne d’info, provoquant l’ire des employés d’Europe 1.
Bloomberg cite également la «Fox News française», en référence à CNews, qui «a aidé à bâtir un profil national pour Éric Zemmour, chroniqueur d’extrême droite et candidat potentiel à la présidentielle». Les médias de Bolloré imposeraient également les thèmes de l’insécurité, de l’immigration et de l’islam «dont s’est emparée la nationaliste Marine Le Pen dans sa campagne pour détrôner Macron», poursuit le média.

Obstacles

Il convient toutefois de noter que rien n’est encore fait dans cette opération d’acquisition. Comme le rappelle Le Monde, Vivendi doit obtenir l’autorisation de l’Autorité de la concurrence pour gérer Hachette, puisqu’il possède déjà le holding Editis. Il lui faudra également l’accord de l’Autorité des marchés financiers et du Conseil supérieur de l’audiovisuel concernant Europe 1.
Seule l’acquisition du JDD et de Paris Match, lesquels devraient intégrer Prisma Media (Femme Actuelle, Gala, Voici, etc.), filiale de Vivendi, ne devrait poser aucun obstacle. À terme, Vivendi possédera 45% du capital de Lagardère. Le groupe a réalisé plus de huit milliards de chiffre d’affaires au premier semestre 2021.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала