Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé

© Sputnik . Oxana BobrovitchLa bataille des idées
La bataille des idées - Sputnik France, 1920, 17.09.2021
S'abonner
Charline Vanhoenacker, animatrice de France Inter, a tourné une vidéo où elle accole les lettres O et B sur les affiches de campagne d’Éric Zemmour pour former le mot «zob». Ce geste a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, voire, des accusations dans l’antisémitisme.
Bien qu’Éric Zemmour n’ait toujours pas officialisé sa candidature, des affiches le présentant en futur chef de l’État sont visibles partout en France depuis juin. La journaliste Charline Vanhoenacker, qui anime l’émission politico-satirique Par Jupiter! sur France Inter, vient de lancer «un mouvement national de LOL activisme»: sur la vidéo postée sur son compte Twitter, elle écrit avec un feutre rouge les lettres O et B sur une affiche présentant d’Éric Zemmour et une grande lettre Z assortie de la datte 2022.
«Il y a un petit jeu à faire avec les affiches de Ricou partout», explique-t-elle avant de se mettre à écrire au marqueur sur l’affiche, avec comme résultat le mot «zob ». Ensuite elle dessine une petite moustache à la Hitler sur le visage en lançant: «C'est quand même plus original que ça».
L’animatrice qui ne cache son opposition aux idées d’Éric Zemmour propose de suivre son exemple et de tourner en ridicule ses affiches.

​Un geste antisémite?

Les réactions n’ont pas tardé à fuser. «Les "humoristes" de France Inter sont toujours dans la finesse. Ça vole tellement haut que Charline Vanhoenacker semble à deux doigts de décoller », commente sur Twitter un compte de soutien à la candidature du polémiste.
​Plusieurs personnalités politiques ont reproché à la journaliste son geste jugé antisémite, à cause de la petite moustache.
«Mettre des moustaches à la Adolf à n’importe qui, c’est assez con, mais à un juif, c’est dégueulasse. Je voulais dire, c’est France Inter», écrit Gilles-William Goldnadel, avocat franco-israélien et militant de droite.
​«Quand la militante se disant humoriste Charline Vanhoenacker verse publiquement dans l’antisémitisme! Une honte de plus pour France Inter! Jusqu’à quand nos impôts vont-ils servir à payer ces minables personnages», commente Nadine Morano, députée européenne de la liste LR-LC-CPNT en interpellant Sibyle Veil, présidente de Radio France.
​La sénatrice LR Valérie Boyer a vu dans la vidéo une incitation à la haine et interpelle également le CSA et les associations antiracistes.

​Recollage des affiches

Charline Vanhoenacker n’est pourtant pas la seule à s’en prendre aux affiches. C’est Philippe Poutou, candidat à la présidentielle 2022 du parti Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) qui a publié 12 septembre des vidéos dans lesquelles il les recouvre à Bordeaux, traitant le polémiste de «raciste», «homophobe», «sexiste».
​Ces affiches sont apparues fin juin dans la plupart des départements. D’après Stanislas Rigault, président de Génération Z, collectif informel de soutien à Zemmour, 10.000 en ont été collées dans 86 départements.
Récemment Éric Zemmour a été écarté de l’émission Face à l’info sur CNews après que le CSA a fait part de son intention de comptabiliser le temps de ses prises de paroles. Il vient de publier son livre «La France n’a pas dit son dernier mot».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала