Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Loi sur les médias en Corée du Sud: préoccupation sur la liberté d'expression

Séoul - Sputnik France, 1920, 18.09.2021
S'abonner
La Commission nationale des droits de l'Homme de Corée (NHRCK) a estimé que certaines parties de la modification de la loi sur l'arbitrage de la presse imposant des dommages-intérêts punitifs pourraient nuire à la liberté d'expression et qu'il était nécessaire de mener un examen préalable et des discussion plus prudentes, rapporte Yonhap.
"Le renforcement des restrictions sur les rapports des médias étant lié étroitement à la liberté d'expression et des médias garantie par la Constitution, il est nécessaire de respecter strictement les principes sur les abus et la clarté", a indiqué la NHRCK.
La loi modifiée vise notamment à pénaliser les médias qui rapportent de fausses nouvelles en leur infligeant une amende pouvant atteindre cinq fois les dommages engendrés ou un montant calculé sur la base du chiffre d'affaires de l'année précédente du média visé.
Selon ce projet de modification de la loi, les victimes de "fausses nouvelles malveillantes" peuvent réclamer une correction de l'information ainsi qu'un retrait de l'article en question.
La commission a estimé que le retrait de l'article concerné ou la présupposition d'un acte malveillant intentionnel ou d'une négligence grave inscrits dans le texte de la loi modifiée sont abstraits et pas clairs.
La NHRCK a noté que la loi modifiée pourrait prévoir des dommages et intérêts punitifs pour les médias qui ont une vision politique différente et critique ainsi que des rapports d'investigation approfondis. La commission a présenté ainsi l'éventualité d'une contraction des activités journalistiques avec ce projet de loi.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала