Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Qu’on nous foute la paix»: les chasseurs manifestent contre l’interdiction des chasses traditionnelles - vidéos

© Photo Pixabay / PublicDomainPicturesLa chasse (image d'illustration)
La chasse (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 18.09.2021
S'abonner
Les chasseurs manifestent dans plusieurs villes pour défendre des chasses traditionnelles d’oiseaux jugées illégales par le Conseil d’État. «Qu'on nous laisse tranquilles, vivre dans nos territoires, avec nos valeurs!», lance le président de leur Fédération nationale.
À l’appel de la Fédération nationale des chasseurs, des manifestations pour défendre les chasses traditionnelles sont organisées dans sept villes les 17 et 18 septembre.
Dans cet appel intitulé «Laissez respirer les ruraux» et publié sur Facebook, le président de la Fédération, Willy Schraen, insiste sur l’urgence de se mobiliser pour défendre toutes les composantes de la ruralité se trouvant dans le collimateur des «censeurs verts».
La goutte qui a fait déborder le vase pour les chasseurs a été l’annulation le 6 août par le Conseil d’État des arrêtés ministériels autorisant la chasse avec des filets ou des cages en Gironde, dans les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Ces techniques ont été jugées contraires à la directive européenne «oiseaux» de 2009.

Une réautorisation envisagée

Force est cependant de rappeler qu’à quelques mois de la présidentielle, le gouvernement a décidé mercredi dernier de réautoriser certaines chasses traditionnelles à l’issue d’une consultation en ligne qui se terminera le 6 octobre.
Intervenant ce samedi devant des chasseurs réunis à Amiens, Willy Schraen a repris la même idée mais en des termes plus musclés.

«Qu’on nous foute la paix»

«On a des valeurs que beaucoup de gens ont peut-être perdues. Qu’est-ce qu’on demande juste? Qu’on nous foute la paix, qu’on nous laisse vivre ce que nous sommes.»
Des cortèges doivent défiler en même temps dans les rues de Mont-de-Marsan (Landes), Caen (Calvados), Orléans (Loiret), Charleville-Mézières (Ardennes), Redon (Ille-et-Vilaine) et Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence).
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала