Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sous-marins: l'Australie assure avoir été «franche» avec la France

Canberra, Australie - Sputnik France, 1920, 19.09.2021
S'abonner
L'Australie a été «franche, ouverte et honnête» avec la France concernant ses réserves vis-à-vis de l'accord de fourniture de sous-marins français, a déclaré dimanche le ministre australien de la Défense, alors que le nouveau partenariat avec les États-Unis et la Grande-Bretagne a provoqué une crise diplomatique majeure.
L'Australie a annulé un accord conclu en 2016 avec le groupe français Naval Group pour la construction d'une flotte de sous-marins conventionnels et annoncé jeudi un accord pour la construction d'au moins huit sous-marins à propulsion nucléaire avec les technologies américaine et britannique dans le cadre d'un partenariat de sécurité trilatéral.
Cette décision a rendu les autorités françaises furieuses la France et la France a rappelé ses ambassadeurs à Washington et à Canberra. Le nouvel accord stratégique a aussi provoqué la colère de la Chine, principale puissance montante de la région indo-pacifique.

Crise diplomatique avec la France

L'accord a plongé Washington dans une crise diplomatique sans précédent avec la France qui, selon les analystes, pourrait causer des dommages durables à l'alliance des États-Unis avec la France et l'Europe, jetant également le doute sur le front uni que l'administration Biden a cherché à forger contre la Chine.
Paris a qualifié cette annulation de «coup de poignard dans le dos» et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que le rappel des ambassadeurs montrait la «force de la crise» dans les relations avec les États-Unis et l'Australie.
Mais le ministre australien de la Défense, Peter Dutton, a déclaré dimanche que l'Australie avait fait part à la France de ses réserves concernant l'accord de 2016 depuis quelques années.
«Les affirmations selon lesquelles le gouvernement australien n'a pas fait part de ses réserves vont à l'encontre de ce qui a été publié et de ce qui a été dit publiquement pendant une longue période», a déclaré Peter Dutton à Sky News.
Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré vendredi qu'il avait exprimé des «réserves très importantes «au sujet de l'accord au président français Emmanuel Macron en juin et a précisé que l'Australie «devrait prendre une décision dans son intérêt national».
Scott Morrison a dit dimanche comprendre la déception de la France tout en indiquant ne pas regretter la décision.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала