Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Elections législatives russes: à l'ambassade de Paris, c'est le rush! - vidéo

© SputnikVote pour les élections législatives à l'ambassade de Russie en France
Vote pour les élections législatives à l'ambassade de Russie en France - Sputnik France, 1920, 20.09.2021
S'abonner
Malgré les aléas de la situation sanitaire en France, les Russes se sont déplacés aux urnes en nombre pour désigner leurs candidats aux législatives. Sputnik a passé une journée au sein du bureau de vote installé dans l’Ambassade de Russie.
Alors que Paris tournait au ralenti ce dimanche 19 septembre à l’occasion de la septième édition de la journée sans voitures, l’ambassade de Russie en France vivait à une cadence accélérée. Des centaines de Russes s’y sont déplacés pour les élections législatives.
À côté des scrutateurs, Sputnik a suivi cette journée électorale.
La première chose qui sautait aux yeux, c’est le nombre de jeunes venus remplir leur devoir électoral. Et ce malgré la possibilité pour les Russes vivant à l’étranger d’opter pour le vote électronique.
«Effectivement, on observe que les électeurs sont très actifs au bureau de vote. Ça contraste même avec la situation épidémiologique que nous vivons», souligne au micro de Sputnik Alexeï Mechkov, ambassadeur de Russie en France.
Malgré cela, l’ambassadeur russe constate que, «statistiquement parlant, ils sont moins nombreux que les années précédentes». Nombre de touristes russes, habituellement friands des douceurs de l’arrière-saison parisienne, manquent à l’appel. La raison de cette désertion est bien connue:
«Malgré tous les efforts que nous avons déployés, l’Europe refuse de reconnaître le vaccin russe Spoutnik V», déplore le diplomate.
Pourtant, l’ambassade de Russie ne lésine pas sur les efforts pour «expliquer la nécessité d’accélérer les procédures de certification» du vaccin développé par l’institut Gamaleïa, «largement reconnu pour son efficacité». Malheureusement, sans réaction probante des parties française et européenne.

Le parti présidentiel gagne les législatives

Gérard Depardieu - Sputnik France, 1920, 19.09.2021
"Je fais mon devoir": Gérard Depardieu se confie à Sputnik après avoir voté aux législatives russes
À l’issue du vote national, le parti au pouvoir, Russie unie, de Dimitri Medvedev, remporte les élections, suivi du Parti communiste (KPRF) de Guennadi Ziouganov. À Paris, la répartition est un peu différente: les communistes arrivent en tête.
Moins populaires qu’auprès des Français, les deux mouvements «verts» n’ont cumulé que 4% auprès des Russes votant à l’ambassade de Russie. Au niveau national, ils n’ont pas franchi non plus le seuil des 5% des suffrages pour être représentés à la Douma (chambre basse du Parlement russe).
C’est à pied qu’Alexandre Orlov, l’ancien ambassadeur et actuel secrétaire général exécutif du Dialogue de Trianon, est «venu accomplir un acte civique» et dans une (dé)marche hautement écologique en l’occurrence.
«Je suis un peu sceptique sur le parti vert en France. Ce sont des gens de bonne volonté, mais il y a aussi des calculs politiques. Il ne faut pas absolument appartenir à un parti écologique pour se battre contre le changement climatique», fait remarquer Alexandre Orlov.
Il suppose que «la perception de ce problème est différente en Russie et en France» à cause de la disparité de superficies entre les deux pays. «Les problèmes écologiques sont moins perçus» par les gens qui vivent dans les grandes étendues russes que par ceux qui habitent des «territoires moins vastes».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала